Loading
Derniers sujets
» Les 10 ans du Forum en 2018
Aujourd'hui à 01:43 par papa John

» Abonnement à l'association
Aujourd'hui à 01:40 par papa John

» Probleme M7CL - la surface se fige
Hier à 20:51 par User

» Bonjour aux ingénieux...
Hier à 12:35 par abrincat

» Audio Numérique et USBC quel dongle efficace?
Mar 12 Déc 2017, 17:59 par Pierre

» souffle AT4073
Lun 11 Déc 2017, 12:36 par Ar Sparfell

» cable ethernet de bonne qualité
Jeu 07 Déc 2017, 16:39 par Chichi

» présentation
Jeu 07 Déc 2017, 13:19 par ddrouge2017

» Utilisation Ableton Live - gestion en Concert en tant que Sondier
Mer 06 Déc 2017, 15:51 par legrandqualson

» Problème d'instit
Sam 02 Déc 2017, 11:57 par guiguidu48

» quel système pour le nouveau décret lieux musicaux?
Sam 02 Déc 2017, 10:39 par Seb Riou

» Nettoyage Sennheiser MZW 60-1 et MZH 60-1
Ven 01 Déc 2017, 13:30 par stephchaz

» Choix Sonometre et calibrateur (pistonphone)
Jeu 30 Nov 2017, 13:09 par sebcormo

» amplification 115xt HIQ
Mer 29 Nov 2017, 16:09 par Chichi

» Montage enceintes box sfr
Dim 26 Nov 2017, 18:11 par Rodi95

» {Vide Grenier} Carte son,horloge,clavier midi,surface de contrôle, PRIX UPDTADE -
Lun 20 Nov 2017, 17:47 par aurel45

» Bien le bonjour de Bretagne
Dim 19 Nov 2017, 16:39 par tonyledj

» je viens de monter un studio . aidez moi svp
Jeu 16 Nov 2017, 15:25 par farooq

» je viens de monter un studio . aidez moi svp
Jeu 16 Nov 2017, 15:22 par farooq

» Routeur Wifi
Lun 13 Nov 2017, 09:46 par Mathieu1245


Mais pourquoi tant de mediums ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mais pourquoi tant de mediums ?

Message par Sinusoidale le Mer 17 Avr 2013, 09:38

Hello tout le monde !

Il me semble que c'est mon premier post depuis mon inscription, et j'en profite pour rapidement me présenter.
Je suis compositeur et non ingénieur du son... mais ne me prenez donc pas pour un troubadour non plus puisque mes bases en physique acoustique sont tout à fait acceptables. Razz

J'espère que nous nous entendrons donc bien, car votre savoir m'est précieux, tout comme ce beau forum. Very Happy

Pour en venir au sujet de ce post, il y a quelque chose que j'ai du mal à cerner à l'heure actuelle, mais il s'agit plus de philosophie qu'autre chose j'imagine, et vous me confirmerez ça...
Pourquoi retrouve t-on tant de fq mediums (med-bass même) dans certains albums qui ont eu un succès certain ? Ces fréquences me dérangent extrêmement (d'autant plus que c'est ce que l'on perçoit le mieux) et gâchent une partie du plaisir d'écoute. Je pense par exemple à l'album d'Agnes Obel. Sans parler de l'aspect musical, je trouve le piano mal mixé. Ayant pu avoir la chance de jouer sur de grands pianos, je peux affirmer sans détour que son mixage est loin d'être fidèle à une réalité.
Deuxième chose, on retrouve ce même problème dans plusieurs plugs, notamment Omnisphère pour ceux qui connaissent. J'en viens en permanence à utiliser le multiband, c'est très chiant. Omnisphère a une réputation en or pourtant, et je ne comprend pas pourquoi ce point noir est si gros.
Parlez moi de mes enceintes ? C'est la même chose sur des Adam, M-Audio ou encore KRK.
De plus, sur l'inspecteur, c'est sans contestation possible: y'a un problème avec ces fq survitaminées.

Pourquoi ?

Merci d'avance de m'avoir lu et pardonnez moi si j'ai pu dire des bêtises ! Wink


Dernière édition par Sinusoidale le Jeu 18 Avr 2013, 00:59, édité 1 fois

Sinusoidale
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : -2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais pourquoi tant de mediums ?

Message par Fish le Mer 17 Avr 2013, 13:34

Il n'y a aucune réponse absolue et en plus ton constat n'est pas forcément partagé par tous.

Le seul critère qui me parait rationnel est que la plupart des systèmes de reproduction sonores sont limités. Les chaînes hi fi de bonne qualité ne représentent qu'une fraction des dispositifs de reproduction. Les haut-parleurs de PC, les téléphones portables, les HPs de la télé, l'autoradio... sont largement majoritaires. Les productions tiennent compte de ces limites. C'est le même argument qui pousse à la compression de dynamique. On peut le regretter, l'idéal serait d'être à la fois exigeant et de pouvoir passer partout, mais cela n'est pas le cas. C'est comme ça. Les lois du commerce font que les jeunes crétins avec leurs téléphones portables représentent un marché bien plus lucratif que les vieux cons de bourgeois avec leur super chaîne hi fi.

Néanmoins je ne partage pas ton sentiment à une échelle plus globale. On peut trouver des exemples de mixages mal faits, on peut trouver de mauvaises enceintes de monitoring, mais de là à en tirer des généralités...

On peut déjà se poser la question du lien de causalité entre "son très médium" et "succès certain". Le succès d'un album est peu lié à sa qualité artistique ou technique. Il est avant tout lié à la puissance de feu marketing qu'il y a derrière. C'est parce qu'un album est bâtit dans le but d'être un succès qu'on le rend très médium. Et cela va bien plus loin que le mixage. Les rythmes entraînants ultra entendus, les riffs entêtant faciles, les paroles à 0.30 euros pleines de clichés... les recettes du tube ne sont pas nouvelles. A coté de ça, il y a des tonnes de productions de très bonne qualité, qu'on n'apprécie pleinement que sur des bonnes enceintes, et qui ne sont pas forcément des échecs commerciaux pour autant. Mais elles n’ont pas été construites dès le début dans le but de casser la baraque.

J'ai eu des KRK V4. Elles ne sont pas linéaires. Le haut médium est creusé, ce qui a l'avantage de procurer une écoute douce qui ne fatigue pas, mais c'est un peu trompeur. Par contre, c'est plutôt le contraire de ce que tu décris. J'ai vérifié avec un micro de mesure.

Concernant cette histoire de réalité, c'est un travers courant que de croire qu'un mixage doit être fidèle à la réalité.
En fait cette affirmation ne veut absolument rien dire. Pour reprendre l'exemple, un piano n'a pas un seul et unique son. Le son qu'il émet varie complètement suivant la distance, la position par rapport au piano, le local dans lequel il se trouve, etc. C'est vrai pour tous les instruments. Donc avant même de faire le moindre mixage, il faut choisir un piano ou un autre, un local ou un autre, un micro ou un autre, le placer à un endroit ou à un autre. Tout cela a déjà une influence considérable sur le son et tout ingé-son expérimenté te dira que c'est le plus important, bien plus important que de trifouiller un égaliseur.
Ensuite, oui, il faut égaliser. Et là aussi rien ne pousse à avoir un EQ plat. Il faut corriger les fréquences pour favoriser l'aigu tel instrument au détriment de tel autre, supprimer du médium sur celui ci, etc. C'est cela qui permet de faire rentrer tous les instruments dans la plage de fréquence audible. Sans quoi, tous les instruments sont en concurrence et on obtient une bouillie infâme.
Et quand bien même il serait possible de définir une réalité, qu'est-ce qui imposerait qu'on lui soit fidèle ? C'est un peu comme si on disait que les impressionnistes ou les cubistes peignent mal parce que ce n'est pas du tout fidèle à ce qu'on voit.
avatar
Fish
Ingénieux insomniaque
Ingénieux insomniaque

Partage : 651

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais pourquoi tant de mediums ?

Message par Seb Riou le Mer 17 Avr 2013, 14:36

Pas mieux
avatar
Seb Riou
Modérateur
Modérateur

Partage : 428

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais pourquoi tant de mediums ?

Message par Sinusoidale le Jeu 18 Avr 2013, 00:58

Hello.

Merci à toi pour cette réponse précise et très honnête. Smile

Sinusoidale
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : -2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais pourquoi tant de mediums ?

Message par lowtone le Jeu 18 Avr 2013, 16:34

pour moi le médium est ce qui fait la richesse de la musique, c'est ce qui donne "la musicalité", toute la richesse des mélodies.
je pense que l'on est assez formaté au EQ loudness qui boost le grave et les aigue, afin d'avoir un son bien patate qui fait claquer la rythmique.
si on boost à l'eq le bas médium , effectivement ce n'est pas jolie, mais si on l'enleve de trop on perd l'assise, la consistance des sons.
pour le cas d"Agnes Obel, un bas médium riche ne reflete pas la réalité, mais évoque une ambiance intime et feutré comme un murmure à l'oreille ou l'espace d'un salon.
après vient les gouts personnels, et à priori tu n'as que peu d'affinité avec ces fréquences, d'autres les apprécient surement
on avait bien dit que c'était philosophique comme question non ? :-)))


_________________
DIY not EMI
avatar
lowtone
Ingénieux trés motivé
Ingénieux trés motivé

Partage : 162

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais pourquoi tant de mediums ?

Message par madees le Jeu 18 Avr 2013, 17:59

Effectivement il y a des raisons techniques dans une certaine mesure, exemple si tu ecoute sur le hp interne d'un ipad, il ne reste plus grand chose d'autre que du medium, de même sur un radio reveil, etc. A l'opposé les systèmes "2.1" d'ordi, autoradio, etc on souvent tendance à creuser (ou carrément ne pas reproduire) une certaine part de médium.
Au mix/pre master, on va tenter de trouver le meilleurs compromis pour que le message musical soit compréhensible dans ces diverses situations.

Enfin, en tant que professionnels, nos "goûts" concernant certaines plages de fréquence ne sont pas un critère, c'est la prod (musiciens, da, real etc) qui tranchent. Pour certains paramètres on a plus de lattitude, mais sur les timbres le client est souvent trés directif. De la même manière qu'un peintre en batiment ne choisi pas la couleur de la peinture !
C'est une grosse différence avec les amateurs (au sens propre) qui peuvent se permettre de faire "ce qui leur plait"...

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3627

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais pourquoi tant de mediums ?

Message par Phil-Good le Jeu 18 Avr 2013, 21:51

lowtone a écrit:pour moi le médium est ce qui fait la richesse de la musique, c'est ce qui donne "la musicalité", toute la richesse des mélodies

Tout à fait d'accord, mais pas seulement. Dans mes débuts je me suis souvent fait piéger en creusant mes masters (bandes-son/playbacks spectacles) simplement parce que c'était plus "agréable" à l'écoute… Certes cette "finesse" - à laquelle on s'habitue aussi très bien, basses rondes, médiums feutrés, aigues cristallins… - s'apprécie dans un espace parfaitement silencieux donc exsangue de "parasites sonores" (bruit de moteur, éclats de voix, tintements de verres/bouteilles…, et autre rumeur de foule et/ou danseurs…). Or, à part en studio ou dans un environnement audiophile (Hi-Fi), la plupart du temps la musique se diffuse dans un environnement "bruyant". La tranche d'auditeurs visée se doit d'être commercialement la plus large possible, et ce sont effectivement le poste "transistor" dans la cuisine, le lecteur Mp3/portable dans la rue, l'autoradio, les HP ordi ou le gros combi ou "home cinéma" de salon, les discothèques, etc., qui seront principalement les vecteurs de ces médias. La constante est que c'est toujours dans un environnement bruyant, dont familial/domestique, le cœur de cible... Alors oui, les mediums sont souvent relevés "plus que de nature" pour que le contenu principal du message puisse rester le plus audible dans la rumeur générale, impossible de faire autrement.

Bien que ces mediums "en bosse" ne soient pas "très naturels" dans l'absolu, on s'y fait très bien, d'ailleurs aurait-on le choix… Force est de reconnaitre que certains, moi y compris, y sont parfois un peu trop sensibles, selon "le dosage" appliqué et dans certaines conditions d'écoute (au calme). C'est d'ailleurs bien pour cela que les constructeurs de Hi-Fi, conscients de cet incontournable impératif spectro-commercial, ont tous depuis longtemps équipé leurs systèmes de loudness et autre "processeur/adoucisseur", afin que l'audiophile puisse s'épargner du "matraquage fréquentiel" devenu alors inutile dans un espace paisible… Alors effectivement, cette espèce d'amoureux du son rond dans le grave, précis dans le medium, fin et ciselé dans l'aigue fait de plus en plus figure de dinosaure et c'est bien dommage, mais pour ma part, je me suis promis un jour ou l'autre, d'investir dans une "vraie chaîne Hi-fi", si ça se vend encore d'ici là…

On a beau retourner le pb dans un sens ou dans l'autre, c'est bien la dictature commerciale et économique qui conditionne progressivement et implacablement la qualité de ce que nous écoutons (mangeons, buvons, regardons, adoptons…), et le pire c'est que nous nous y accommodons parfaitement, c'est bien là le plus terrifiant (!), la question reste, jusqu'où… Neutral

Phil-Good
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais pourquoi tant de mediums ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum