Loading
Derniers sujets
» Mixage documentaire pour télévision et cinéma
Hier à 18:53 par madees

» Nouveau venu du 33
Hier à 09:46 par Gros Corps Maladroit

» MIDAS M32 face retour avec DL 251
Mer 16 Aoû 2017, 09:18 par did59

» LA NETWORK 2.3.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0 ......etc
Mer 09 Aoû 2017, 23:42 par Sharktooth

» cherche ampli pour mes enceintes 100v !!!
Mer 09 Aoû 2017, 23:33 par vince972

» Sync hardware synth sur le jeu du batteur
Mar 08 Aoû 2017, 18:05 par madees

» sonorisation du salon et ligne 100V
Mar 08 Aoû 2017, 16:19 par madees

» 73 en ligne
Sam 05 Aoû 2017, 20:15 par cdm98

» processeur de diffusion
Mar 01 Aoû 2017, 12:38 par Poupougne

» Panne sur moteur de compression
Lun 31 Juil 2017, 18:22 par zan33

» Yamaha TF : Avis
Mar 25 Juil 2017, 04:21 par jean10

» Problème de démarrage m7cl
Mer 19 Juil 2017, 15:42 par Sharktooth

» pro tools 10 sous windows 10
Sam 15 Juil 2017, 21:39 par GonZo

» utilisation d'une surface de contrôle DIGI 003
Sam 15 Juil 2017, 21:35 par GonZo

» message évacuation (pour aujourd'hui)
Sam 15 Juil 2017, 12:04 par KoiNKoiN

» un parasite pendant la lecture du morceau et le bounce
Ven 14 Juil 2017, 12:19 par hamdi

» cherche de quel micro il s'agit
Jeu 13 Juil 2017, 23:41 par foo727

» Spectralissime, Analyseur de Spectre Haute précision.
Jeu 13 Juil 2017, 11:28 par VBurel

» hello ici la Martinique !!!
Mar 11 Juil 2017, 02:14 par vince972

» Horaire dans QLab 3
Lun 10 Juil 2017, 14:06 par philou37310


Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par 118dB le Lun 21 Mar 2011, 09:43

riata a écrit:je suis pas d'accord du tout avec ce qui a été dit.
au départ, l'intermittence n'est pas un chômage, c'est une
caisse qui permet de lisser les revenus sur l'année.
je ne gagne pas 3000 euros par mois, loin s'en faut
et je bosse beaucoup plus de 35h.
Je trouve ton discourt bien étonnant pour quelqu'un
qui est pourtant au courant de la façon dont se passent
les choses dans notre métier!

certain abusent, notamment a la télé, mais ils sont très minoritaires.
Au lieux de serrer la visse a ces profiteurs, le gouvernement s'en sert de repoussoir pour justifier la disparition du status d'intermittent.

on se fout complètement de savoir si notre métier est "compliqué"
ou "difficile", d'ailleurs si on y vas par là, quel métier mérite salaire?
La question est de connaître notre valeur ajouté et de se faire rémunérer en conséquence. La caisse des intermittent est clairement exploité par certains nantis qui ont la possibilité de taper dedans, je suis pour la réformer pour ne pas distribuer d'argent indûment, mais, la supprimer c'est nous envoyer dans les agences d'interim. Et oui, c'est cela qui nous pend au nez puisque les derniers textes rendent illégal le recourt a des auto-entrepreneurs pour travailler sur les postes actuellement pourvue par des intermittents.
au lieux de récupérer ce qu'on donne en cotisation via la caisse des intermittents, on vas aller engraisser les agences d'interim qui vont négocier a notre place notre rémunération... Une très bonne idée pour réduire dramatiquement le coût dune équipe technique.
Merci d'essayer d'élever le débat un peu au dessus du "j'en connaît un qui gagne trop alors qu'il fout rien"

Ouh lala, on dévie, là...
Je ne veux agresser personne. en effet, rapport aux horaires, nous faisons un métier "dur".

Maintenant, les abus et le fait que les assedics soit devenu une rente pour certains free-lances sont hélas un fait.

L'état, je pense qu'il voudrait bien repartir de zéro au nom de la culture, en rendant aux artistes leur système de lissage de salaire, puisqu'au départ, ils étaient les seuls à en profiter.
Pourquoi ce n'est pas fait ? Je pense que c'est à cause des syndicats (?) qui pensent que filer 800 euros à quelqu'un qui en a déja gagné 2500 ou 3000 est un acqui social (çà, c'est mon avis perso...).

Après, je n'ai jamais dis que quelqu'un gagnait "trop".
J'ai simplement dis qu'il y a des abus, et que A PART LES HORAIRES, il ne fallait pas se plaindre lorsque l'on fait ce métier, qu'en plus, pour 99.9% des cas, nous avons choisis (grand luxe aujourd'hui...).

Et tout cela n'était que pour illustrer mon propos que pour une femme qui souhaite devenir mère, le statut de technicienne intermittente peut se révéler assez difficile à vivre. Wink

118dB
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 689

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par foisse le Lun 21 Mar 2011, 10:37

Pour le sujet initial Gente feminine dans notre metier
J'ai a ce jour croisé aucune fille dans le son pars contre en light l'egalité des sexes


Sur le debat de l'intermitence

Je suis d'accord qu'il ya des abuts notament dans la télé mais pas uniquement... qui du coup decredibilise le metier.
Aprés faut aussi etre realiste aussi, moi je me suis pas levé un matin en me disant maman je veut etre intermittent je voulai etre technicien et comme les places en fixe dans boite de presta son rare et trés trés demandé je me suis tourné vers l'intermitence.
Comme dans tout les taf il ya de bon coté mais aussi des contraintes niveau horaire jour de taf, la course aux dates...

De toute façon faut etre realiste dans quelques années sa n'existera plus maintenant reste a voir comment cela va etre remplacé

voili
avatar
foisse
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 743

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par 118dB le Lun 21 Mar 2011, 10:39

En même temps, ça fait 18 ans que je suis dans le métier, et ça fait 18 ans que j'entends que ce statut doit disparaitre, là, maintenant, c'est sûr c'est cette année... Wink

118dB
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 689

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par foisse le Lun 21 Mar 2011, 10:43

Oh Non pas cette année on est en pleine election donc on a encore 2-3ans tranquille hihi!!!
avatar
foisse
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 743

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par 118dB le Lun 21 Mar 2011, 10:45

riata a écrit:les derniers textes rendent illégal le recourt a des auto-entrepreneurs pour travailler sur les postes actuellement pourvue par des intermittents.

Au fait Riata, tu es sûr de toi, là ?
Je croyais qu'au contraire, sous certaines conditions, c'était tout à fait possible ?

cf :
http://www.siwa.fr/ftpsiwa/TL9-Auto-entrepreneur-et-intermittence.pdf

118dB
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 689

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par riata le Lun 21 Mar 2011, 11:03

oui, c'est sur le meme texte que je m'appuie. il faut lire entre les lignes, c'est un preparatif a la suppression du status. Les intermittents qui bossent dans une salles ou pour un prestataire ne pourront pas y travailler sous le status d'auto entrepreneur une fois le status disparu.

un technicien lumière intermittent travaille pour une entreprise au mois de janvier. Au mois de
février, il souhaite continuer à travailler avec la même fonction mais en tant qu’auto-entrepreneur : IMPOSSIBLE.
L’employeur risque alors d’être poursuivi pour dissimulation de salariés.

La contrainte vas s'appliquer plus fortement sur les employeurs qui pourront être accusé de dissimulation de travail salarié. Tous cela pour les forcer a passer par des agences d'interim, ce qui sera le seul moyen legal d'employer de la main d'oeuvre temporaire.
Nous ne négocierons plus les tarifs de nos prestations et nous nous retrouverons dans une position de faiblesse face a nos employeurs. En plus de cela, la boite d'interim se servira au passage.
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par 118dB le Lun 21 Mar 2011, 11:18

Sauf si, par exemple, c'est lui qui fait le plan de feu, qui dessine un plan ou qui fait le shéma de la distribution électrique...
Il apporte alors une valeur ajoutée et a le droit de se vendre.

Enfin, c'est ce que moi j'ai compris... Wink

118dB
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 689

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par riata le Lun 21 Mar 2011, 12:06



ça serait trop simple, il serait toujours employé comme régisseur lumière, donc comme le dit la circulaire "IMPOSSIBLE" -> tu passes par la case Manpower et tu lâches 30% pour rien!
Ils se sont rendu compte que l'auto entrepreneur ne rapportait pas assez en recette fiscale et ils ont pas envie que toute une profession s'y mette après qu'ils ai fait sauter l'intermittence.

et pour revenir sur les soit-disant abus de l'audio-visuel, qui servent de pretexte depuis plus de 10 ans pour fustiger les intermittents sur le theme "regardez ces branlleurs qui veulent bosser dans le spectacle, ils travaillent 2 mois dans l'année et ils ont 12 mois de salaires de ministres avec nos impôts de travailleur laborieux"
qu'est-ce qui a empêché de tout simplement changer les règles de répartition pour éviter les abus depuis tout ce temps? sûrement pas les syndicats!
Les quelques disaines de permittent de tf1/m6 qui sont dans ce cas sont bien trop précieux pour qu'on les empêche d'abuser... Ils servent tout simplement de pretexte.

Je rajouterais que si notre métier est si beau a mes yeux, c'est qu'il relève de la pratique artistique. Tout du moins, nous sommes des artisants du spectacle au même titre que les artisans musiciens, artisans danseur, artisans chanteur. car il ne faut pas non plus croire que "artiste" pourrait être un status! pourquoi ne pas se déclarer "génie" ou "merveille de la nature" dans ce cas?
Nous sommes partie prenante de la mise en place d'un spectacle au même titre que tous les autres "artisans" du spectacle et nous devons faire valoir ce savoir faire pour être rémunéré. Si nous sommes rémunéré sur les bases de nos tâches (essentielles!) de manutentionnaires, alors rien ne vas plus!
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par riata le Lun 21 Mar 2011, 12:25

Je m'auto cite:
"Un danseur contemporain: -Bonjour, je suis artiste de métier.
moi: -Non, tu es danseur, la postérité décidera si ta façon de danser était de l'art."

Laughing
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par 118dB le Lun 21 Mar 2011, 12:40

riata a écrit:pour revenir sur les soit-disant abus de l'audio-visuel, qui servent de pretexte depuis plus de 10 ans pour fustiger les intermittents sur le theme "regardez ces branlleurs qui veulent bosser dans le spectacle, ils travaillent 2 mois dans l'année et ils ont 12 mois de salaires de ministres avec nos impôts de travailleur laborieux"

Je parlais plus de ceux qui bossent au contraire toute l'année, au moins 39 heures par semaine, bref comme un fixe, et qui touchent EN PLUS d'un (en général) bon salaire, des assedics, d'une manière ou d'une autre (regroupement de cachets,...).

Je pense que ceux qui s'arrètent de bosser juste quand ils ont fait leurs quota d'heures sont, eux, de moins en moins nombreux. Mais je peux me tromper...

118dB
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 689

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par 118dB le Lun 21 Mar 2011, 12:41

riata a écrit:Je m'auto cite:
"Un danseur contemporain: -Bonjour, je suis artiste de métier.
moi: -Non, tu es danseur, la postérité décidera si ta façon de danser était de l'art."

Laughing

C'est pas que faux...

lol!

118dB
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 689

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par madees le Lun 21 Mar 2011, 13:30

Les quelques dizaines de permittent de tf1/m6
Ce n'est évidemment pas ça, mais les milliers qui sont autour des boites de prestas, les théâtres... qui travaillent tout en touchant le chômage.

Exemple : j'ai un bon ami décorateur pour le théâtre (menuisier de formation), intermittent, son employeur (atelier de décor) lui fait le strict minimum de cachets, les autres jours il vient bosser "bénévolement", payé par les assedics...
C'est illégal, ça fout le système en l'air, mais cette structure n'a pas le choix, car il serait impossible d'assumer un emploi à temps plein en CDI

Je ne vois pas pourquoi passer par une agence ferait baisser les salaires ou serait galère, au contraire c'est un bon moyen de respecter des conventions, de négocier le salaire une fois pour toute avec l'agence... Plutôt que de se "vendre" au coup par coup

A paris je connais beaucoup de filles qui font du son, souvent très très bien, mais c'est vrai plus en studio ou permanentes dans les boites de presta ou théâtres qu'en tournée.

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3622

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par Fab2b le Lun 21 Mar 2011, 19:43

D'ailleurs vous devez en avoir une qui doit taper au portes de tout chez tout le monde, elle était chez nous l'été dernier.
Angélique si tu me lis cheers
(pour ceux qui embauche, si elle vous tombe dessus, n'hésitez pas, c'est pas une feignante ^^)

_________________

avatar
Fab2b
Donateur

Partage : 1435

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par riata le Mar 22 Mar 2011, 05:25

madees a écrit:
Les quelques dizaines de permittent de tf1/m6
Ce n'est évidemment pas ça, mais les milliers qui sont autour des boites de prestas, les théâtres... qui travaillent tout en touchant le chômage.

Exemple : j'ai un bon ami décorateur pour le théâtre (menuisier de formation), intermittent, son employeur (atelier de décor) lui fait le strict minimum de cachets, les autres jours il vient bosser "bénévolement", payé par les assedics...
C'est illégal, ça fout le système en l'air, mais cette structure n'a pas le choix, car il serait impossible d'assumer un emploi à temps plein en CDI
Un peut plus de controles serait necessaire, je ne trouverait pas choquant que la boite en question ai de gros problèmes avec l'inspection du travail.

madees a écrit:
Je ne vois pas pourquoi passer par une agence ferait baisser les salaires ou serait galère, au contraire c'est un bon moyen de respecter des conventions, de négocier le salaire une fois pour toute avec l'agence... Plutôt que de se "vendre" au coup par coup

Le prestataire deal une équipe technique a 90 euros brut, te propose le contrat, c'est a prendre ou a laisser. c'est comme ça que ça se passe dans l'interim.
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par Dibz le Mar 22 Mar 2011, 11:26

riata a écrit:
Le prestataire deal une équipe technique a 90 euros brut, te propose le contrat, c'est a prendre ou a laisser. c'est comme ça que ça se passe dans l'interim.

Et c'est sans compter les pratiques plus que limite des boites d'interim certes "standard" mais ca ne change rien.
Un exemple qui m'est arrivé l'été dernier:

Pas de job vu que rentré du canada depuis 3 mois, pas de réseau.
Donc me voila a faire de la manut' en interim pour payer les bananes.
Les call se font par téléphone, on t'envoie les contrats par la poste. Généralement tu les recois apres la fin de la mission, deja selon moi arriver sur son lieu de travail sans contrat signé, c'est pas légal.
On m'appelle un vendredi pour me dire "tu bosses dimanche soir, lundi soir et mardi soir".
Je me blesse le dimanche soir au boulot. Décla d'accident du travail > urgences > 1 mois d'arret de travail (commué a ma demande en 3 jours d'arret puisque presta en fin de semaine)
Je recois mon contrat a signer la semaine d'apres et je vois "période : du dimanche 22h au lundi 6h"
Résultat: la première journée n'est pas indemnisée, et les 2 jours que j'etais supposés faire apres on disparu.
Apres 1 mois 1/2 a faire le con pour 7.20€ nets de l'heure, souvent de nuit, autant dire que c'est très, très mal passé.

Je ne me suis pas gêné pour aller expliquer le fond de ma penser a la responsable d'agence.
avatar
Dibz
Commence à être accroc
Commence à être accroc

Partage : 92

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par riata le Mar 22 Mar 2011, 13:59

oui, ceux qui pensent que ça peut être une bonne solution n'ont qu'a aller faire de l'interim 15 jours pour voir!
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par Fab2b le Mar 22 Mar 2011, 15:13

Mais du coup, ce genre de structure adapté a l'ensemble de la profession "technique du spectacle" ne serais pas un bonne alternative ?( en cas de suppression du statu j'entends)
Et c'est là que C.I.S Pro rentre en jeux ?! Razz

_________________

avatar
Fab2b
Donateur

Partage : 1435

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par riata le Mer 23 Mar 2011, 13:36

les asso 1901 ne peuvent pas faire l'affaire. Il y a eu un essaie ici a la réunion d'utiliser une association pour faire des cachets (A.I.R, Association des Intermittents de la Réunion) et après la monté en charge de l'asso (1M€ de ca), un audit des autorités financières a demandé de passer en structure commerciale ou d'arrêter cette activité.

par contre je cogite sur une structure coopérative...
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par madees le Mer 23 Mar 2011, 13:41

Comment ont ils justifié cela ?

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3622

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par Fab2b le Mer 23 Mar 2011, 14:01

riata a écrit:les asso 1901 ne peuvent pas faire l'affaire.
En fait au début de mon poste je faisait plutot référence aux agences d'interims.
Une structure type agence intérim sous gouverne de l'État pour le domaine des techniciens du spectacle. Après dans le fond je ne sais pas si c'est possible et comment cela pourrait être possible, c'est juste une idée comme ça.

_________________

avatar
Fab2b
Donateur

Partage : 1435

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par Dibz le Mer 23 Mar 2011, 15:40

madees a écrit:Comment ont ils justifié cela ?

Peut être par le fait qu'une asso type 1901 ne peut pas faire plus de 6 cachets/Guso par an.
Ca c'est la théorie. Dans la pratique ca passe ... tant que ca ne se "voit pas", comprendre avec un volume financier "raisonnable". Là, à 1M€ de CA ca attire l'oeil je pense ...

L'autre option pourrait être de monter en SCIC - Société Coopérative d'Interêt COLLECTIF Wink .
Les décisions, orientations de la société sont prises de manière collégiale. Chaque "sociétaire" dispose d'une voix et ce quel que soit son apport financier (il y a un plancher décidé a la création).
Le capital investit par chacun n'est pas destiné " a faire des petits " .
Le jour ou un individu souhaite se retirer, il repart avec ses billes.
A noter que des personnes morales assos, entreprises peuvent devenir membres...
Les sociétaires ne sont pas responsables solidairement en cas de probleme. Seule est engagée la resposabilité du gérant, lui meme élu en assemblée générale ... pour une durée limité reconductible ....

Ce qui est probablement à l'heure actuelle le seul moyen de "garder le contrôle" sur l'esprit d'une entreprise commerciale.
avatar
Dibz
Commence à être accroc
Commence à être accroc

Partage : 92

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par madees le Mer 23 Mar 2011, 17:38

Mais il n'y a pas de limite de CA pour une asso... juste un exemple qu'on connait bien, la SACEM brasse 760 millions d'euros par an, et emploi environ 1500 personnes.

Et une asso peut avoir une licence d'entrepreneur du spectacle, et dépasser dans ce cas les 6 évènements par ans.

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3622

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par amandine le Mer 11 Mai 2011, 21:19

bon bah j'ai pas tout lus mais j’espère vraiment faire partie d'une future génération ou les femmes auront leur place dans les studio...
le métier d’ingé son et un art.et les femmes n’ont pas la même sensibilité que les hommes. le travail ,certes de même qualité,sera forcement différent.

a voir dans le futur? Smile
avatar
amandine
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par 118dB le Mer 11 Mai 2011, 21:36

amandine a écrit:bon bah j'ai pas tout lus mais j’espère vraiment faire partie d'une future génération ou les femmes auront leur place dans les studio...
le métier d’ingé son et un art.et les femmes n’ont pas la même sensibilité que les hommes. le travail ,certes de même qualité,sera forcement différent.

a voir dans le futur? Smile

Bien d'accord avec toi !

Par contre, au risque de passer pour le relou de service (que je suis), c'est "technicien son" qu'on dit...
"ingénieur du son" n'est pas un métier (ni une formation) reconnue par l'Etat... Wink

118dB
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 689

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par amandine le Mer 11 Mai 2011, 22:41

ah?

tout les doc officiel de Pole emploi parle de technicien son...mais aussi d'ingenieur du son. donc peut etre le terme est il rentré cette année dans les rangs officiel des codes rome de Pole emploi?
avatar
amandine
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statistiques : un métier d'hommes... et de femmes?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum