Loading
Derniers sujets
» Gate micro "Optogate"
Aujourd'hui à 11:35 par ziggy

» PTI probleme avant de faire du LIVE
Aujourd'hui à 00:53 par urbamax

» processeur de diffusion
Hier à 22:05 par urbamax

» Salut check check 1..2..
Hier à 21:38 par Seb Riou

» Limiteur sur HP actifs
Hier à 16:56 par Heetchy

» Redondance DANTE Virtual Soundcard
Hier à 13:47 par Withewolf

» Yamaha TF : Avis
Mer 18 Oct 2017, 05:39 par jean10

» Bien le bonjour !
Mar 17 Oct 2017, 20:38 par urbamax

» si expression et iPad
Mar 17 Oct 2017, 16:54 par urbamax

» Quel système de patch pour le live ?
Mar 17 Oct 2017, 16:40 par urbamax

» Madees apporte sa pierre
Mar 17 Oct 2017, 14:32 par urbamax

» Sync hardware synth sur le jeu du batteur
Mar 17 Oct 2017, 14:29 par adrien140

» Présentation: urbamax
Mar 17 Oct 2017, 14:06 par urbamax

» formation L-acoustic
Mar 17 Oct 2017, 13:36 par urbamax

» Formation SSL
Mar 17 Oct 2017, 00:51 par urbamax

» Probème alim phantom
Lun 16 Oct 2017, 23:26 par ADV

» Problème visualisation pistes Cubase
Lun 16 Oct 2017, 14:38 par Didgier

» Aide: Carte son et casque
Sam 14 Oct 2017, 23:55 par Kraligan

» Limiteur de niveau sonore ERP
Ven 13 Oct 2017, 23:10 par Seb Riou

» Micro pour accordéon
Ven 13 Oct 2017, 07:06 par Seb Riou


S'il devait y avoir une définition...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

S'il devait y avoir une définition...

Message par papa John le Mar 31 Mar 2009, 10:46

L'ingénieur du son (également appelé chef opérateur de prise de son) a pour but de centraliser la gestion du son dans un secteur d'activité quelconque.

Il n'y avait en 2006 en France, que 3000 personnes environ travaillant dans le son. C'est une voie très bouchée, et dont 80% des emplois concernent les secteurs de l'audiovisuel (cinéma, télévision, radio) et du multimédia (20% pour la musique, sonorisation de concerts)

Les activités de l'ingénieur du son sont multiples :

Au cinéma
Pour le chef-opérateur du son, s'assurer du bon enregistrement du son en collaboration avec le perchiste (perchman). Il gère les niveaux d'enregistrement.
Pour le monteur son, de chercher les meilleurs sons pouvant s'adapter au scénario d'un film (bruitages, sons d'ambiance...)
Pour le mixeur son, de gérer les différentes sources sonores et leur mix (mélange), ainsi que de créer le "son panoramique" (son surround) en 5.1 pour le cinéma en spatialisant le son sur cinq sources différentes, plus un caisson de basses.
En sonorisation
S'assurer que le public entende correctement
Gérer tous les phénomènes d'acoustique
larsens
delay
spatialisation
restitution des harmoniques (analyse sptectrale sur bruit rose)
dimensionnement des systèmes de diffusion (retours, façade)
positionnement des systèmes de diffusion
Éventuellement l'ingénieur du son et le sonorisateur peuvent ne former qu'une seule personne
Nota : en France, aucun diplôme n'est obligatoire pour remplir cette fonction, le titre d'« ingénieur » appartenant au langage commun. En revanche, il est très fortement conseillé de posséder une carte professionnelle : celle-ci est délivrée par le CNC en fonction du nombre de films effectués comme assistant (perchman). L'obtention du diplôme de l'école Louis Lumière permet d'obtenir plus rapidement la carte d'assistant. On peut accéder à cette école avec un niveau BAC + 2 le BAC + 3 étant recomandé. 2 orientations sont intéressantes : un cursus MIME à la faculté ou un BTS audiovisuel option métiers du son

Les formations au métier d'Ingénieur du son

France :
Pour débuter dans les métiers du son, il existe des formations de niveau Bac+2. Douze BTS publics en France proposent un Brevet de technicien supérieur - Métiers de l'audiovisuel, formation entièrement gratuite. Certains d'entre eux proposent une option "son", en générale très sélective... .
Après le BTS, une poursuite d'études est possible dans des écoles plus spécialisées. ENS Louis Lumière, Femis, SAE Institute, ARFIS, EMC, Groupe ESRA - Option ISTS, CNSMDP, EICAR, ITEMM...
Belgique : IAD, INSAS, SAE Institute, dans une moindre mesure INRACI..


Dernière édition par papa John le Jeu 11 Nov 2010, 00:06, édité 1 fois

_________________
un homme n est pas bon a tout mais il n est jamais propre à rien

avatar
papa John
Adminateur en chef

Partage : 7653

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par privteer le Mar 31 Mar 2009, 11:53

hum-hum... puis je rajouter à la liste des formation et juste après l'ENS Louis Lumière et Juste avant ou juste après la FEMIS une des rares écoles qui proposent un D.E., dont des DE de Chef opérateur Son et de Technicien supérieur de l'Audiovisuel - section Son (donc, au même titre que les deux premières...) ?
il s'agit de IIIS (Institut International de l'Image et du Son) aussi appellé 3IS... d'ailleurs étroitement liée à l'ENS Louis Lumière puisqu'ils ont non seulement des enseignants en commun mais une partie de la Direction aussi. Cette école a une réputation qui n'est pas promouvoir...sur le plan du multimédia, de la vidéo et du cinéma, c'est également le deuxième organisme de formation pour les professionels après l'INA (qui reste quand même bien en tête avec beaucoup de longueurs d'avance)
[/size]


Merci papa john... ça c'est de la définition claire et précise ! Au moins, il n'y aura plus d'excuses pour ceux qui confondent les Ingénieurs du Son et des "ingénieurs" dans des domaines d'application.
avatar
privteer
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 649

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par SCHIZOIDE le Mar 31 Mar 2009, 17:26

papa John a écrit:restitution des harmoniques (analyse sptectrale sur bruit rose)
Oula, mais je sais pas faire ça moi!!! affraid
avatar
SCHIZOIDE
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter

Partage : 447

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par privteer le Mar 31 Mar 2009, 17:28

Roooooooo !!!! c'est un Fake !!! bom lol!
avatar
privteer
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 649

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par SCHIZOIDE le Mer 01 Avr 2009, 19:47

Papa John, pourrais-tu préciser les différents statuts permettant d'exercer le métier d'ingénieur du son? (intermittent du spectacle, freelance, salarié, etc...)
avatar
SCHIZOIDE
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter

Partage : 447

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par papa John le Jeu 02 Avr 2009, 01:22

Sans soucis mais je suis sur un gros barnum jusqu a jeudi tard je te fais cela vendredi sans faute si les moderateurs ne l ont pas fait avant!!Merci de ta comprehension! Wink

EDIT:je ne t oublie pas Schizo...

_________________
un homme n est pas bon a tout mais il n est jamais propre à rien

avatar
papa John
Adminateur en chef

Partage : 7653

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par Invité le Sam 27 Juin 2009, 23:09

papa John a écrit:Sans soucis mais je suis sur un gros barnum jusqu a jeudi tard je te fais cela vendredi sans faute si les moderateurs ne l ont pas fait avant!!Merci de ta comprehension! Wink

EDIT:je ne t oublie pas Schizo...

Bah on dirai que la ta zapé le poste Very Happy
la question de schizo m'interesse donc si t'a le temps en ce moment....
Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par Lionel le Jeu 13 Aoû 2009, 13:03

A la base, le statut de "Ingénieur du son" n'existe pas. C'est une mauvaise traduction de "Sound Engineer" qui se traduit par "technicien du son".
Mais en France, on aime se donner des titres. Pour ma part, je suis technicien du son même si je fais de la console et du callage de système et ne trouve pas ça péjoratif...
avatar
Lionel
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 7

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par privteer le Jeu 13 Aoû 2009, 13:10

Entièrement d'accord, je le répète assez souvent.
D'ailleurs, en France, c'est un titre qui n'est pas automatique : on l'obtient par expérience et reconnaissance de ses pairs. (il en est de même pour les Directeurs photo qui devienent "Chefs Op.")

On ne va pas se plaindre non plus: c'est agréable d'avoir une formulation flatteuse pour un boulot de passion...
avatar
privteer
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 649

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par Lionel le Jeu 13 Aoû 2009, 13:15

Tu as raison. Maintenant, je trouve ce titre utilisé à outrance. Bien sur, des "vieux"sondiers qui ont 20 piges d'expérience derrière eux peuvent se dire ingénieur mais quand j'entends et lis que certains qui débutent se donnent ce titre, ça me fou des boutons...Idem pour les centres de formation qui marquent "formation d'ingénieurs du son".
C'est minable, prétentieux et irrespectueux pour ceux qui se tapent des années d'études dans d'autres domaines.
De l'humilité ! Ca fera pas de mal...
avatar
Lionel
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 7

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par papa John le Jeu 13 Aoû 2009, 13:21

Un(e) véritable ingénieur doit maitriser les mathématiques, et la
physique dont l'électricité, l'électronique et aussi la mécanique. En
effet, l'acoustique (vibrations) n'est qu'une partie de la mécanique :
cinétique, dynamique, etc !.

Par aborder le métier d'ingénieur du son correctement, il faut être
passionné(e) de musique et de sons ... savoir apprécier une différence
de son d'un CD par rapport à un autre. Cela sous-entend d'entrainer son
oreille en ayant de très bonnes enceintes acoustiques à la maison ...
et aimer sortir aux concerts, même ceux de musique classique sans sono,
aimer toute sorte de musique. Pour pouvoir vivre de ce métier, on ne
mixe pas forcément ce qu'on aime !.

Le terme d'INGENIEUR du son est assez galvaudé, et bcp de gens se
disent 'ingé-son' alors qu'ils n'ont pas de grande formation théorique
!. Comme dans tout corps de métier, ceci disparait petit à petit, on
demande un + grand niveau d'études... Il y a de + en + d'écoles de
formation, et business oblige (!), comme dans tout corps de métier,
certaines ne sont pas à la hauteur.

Sous l'appelation ingénieur du son, il y a de nombreux métiers :
ingé-son de studio pour la musique et chansons
ingé-son de studio de post-production : films, vidéos
ingé-son pour la prise de son en live (concerts et spectacles vivants)
ingé-son pour la prise de son tv, vidéo ou films
ingé-son pour montages publicitaires ou messages téléphoniques, etc !...

Sous l'appelation ingénieur du son, il y a de nombreux statuts :
. salarié, et cdd (TV, radio, technicien dans une salle, studio ...)
. intermittents (société de prestations vidéo, films, concerts, studio ...)
. Free-lance en son propre nom (prestations vidéo, films, concerts, studio ...)

Pour les concerts, il y a en général deux moyens pour travailler :
- chez un prestataire son & lumière, qui fait de nombreux concerts, même de grands inconnus.
- chez un tourneur, un producteur qui organise les tournées d'un artiste et qui impose ses propres techniciens.

Pour débuter bien, la section Scientifique est vivement recommandée
afin de pouvoir faire des études supérieures scientifiques et
techniques

_________________
un homme n est pas bon a tout mais il n est jamais propre à rien

avatar
papa John
Adminateur en chef

Partage : 7653

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par papa John le Jeu 13 Aoû 2009, 13:25


_________________
un homme n est pas bon a tout mais il n est jamais propre à rien

avatar
papa John
Adminateur en chef

Partage : 7653

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par papa John le Jeu 13 Aoû 2009, 13:28

Tu as raison. Maintenant, je trouve ce titre utilisé à outrance. Bien
sur, des "vieux"sondiers qui ont 20 piges d'expérience derrière eux
peuvent se dire ingénieur mais quand j'entends et lis que certains qui
débutent se donnent ce titre, ça me fou des boutons...Idem pour les
centres de formation qui marquent "formation d'ingénieurs du son".
C'est minable, prétentieux et irrespectueux pour ceux qui se tapent des années d'études dans d'autres domaines.
De l'humilité ! Ca fera pas de mal...
Bien d accord mais aujourd'hui tellement d outil à dispo que dès qu un petit jeune,aussi talentueux soit il controle un appareil en réseau(alors que le vieux de la vieille va lui galerer)il se dit ingé ceci ou ingé cela mais bon il y a longtemps que cela me passe au dessus.Je prefere perdre du temps à l ingénieux qui souhaite devenir ingénieur qu'à l inverse ! ! Wink

_________________
un homme n est pas bon a tout mais il n est jamais propre à rien

avatar
papa John
Adminateur en chef

Partage : 7653

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par Lionel le Jeu 13 Aoû 2009, 13:33

Ahah. Tu as tout à fait raison. Mais je pense utile de rappeler à la jeune génération qu'utiliser des mots a des conséquences et utiliser le mot Ingénieur peut être dangereux. C'est juste une question d'humilité je pense.
Petite anecdote qui m'a fait bien rire. Je rencontre un mec qui me dit qu'il bosse dans la presta et qui me sort: je suis ingénieur plateau. J'ai lui ai rigolé à la face. C'est mal, je sais mais j'ai pas pu me retenir...
avatar
Lionel
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 7

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par papa John le Jeu 13 Aoû 2009, 13:34

Il voulait peut etre parler de machinerie compliquée...Tournette perche et compagnie ou bien regisseur plateau...M'enfin cela illustre bien ces derniers messages!

_________________
un homme n est pas bon a tout mais il n est jamais propre à rien

avatar
papa John
Adminateur en chef

Partage : 7653

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par Lionel le Jeu 13 Aoû 2009, 13:37

Non non. Il tire du câble, dépli des pieds micro, branche des micros sur des patchs, range les câbles et repli les pieds à la fin. Rien d'un machiniste...Bref...C'est pas important mais ça montre cette mentalité qui est je pense malsaine.
avatar
Lionel
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 7

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par SCHIZOIDE le Ven 14 Aoû 2009, 17:44

Je pense que de bonnes connaissances musicales (et d'au moins un instrument) ne peuvent être que de bon conseil. En effet, nombre d'étudiants sortant de la Femis ou de LL j'ai pu rencontré, et combien n'ont absolument aucune feuille!
Certes, bon nombre d'entre nous ont réussi à faire leur trou sans être musicien, mais je pense malgré tout que ça peut être une bonne base.
avatar
SCHIZOIDE
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter

Partage : 447

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par madees le Ven 14 Aoû 2009, 20:08

rhoooo non pas possible, LL aucune feuille je n'y croit pas du tout, tu sais dans le concours d'entrée il y a 2 épreuves d'écoute critique à l'écrit et une à l'oral... et ensuite, trois ans à s'éduquer les oreilles ! Car comme pour le dessin il faut commencer à apprendre à observer, c'est à dire analyser ce que l'on voit, pour le son il faut apprendre à écouter, donc analyser ce qu'on entends. C'est à ma connaissance la seule formation qui propose ça. De plus, dans la première phase de tests QCM il y a du solfège, théorie musicale et histoire de la musique en pré-requis ! Sans parler de l'indispensable audiogramme...

L'écoute du musicien est bien spécifique et n'a que peu de rapport avec celle du mixeur, ou du chef op son au cinéma par exemple ! L'éducation de l'oreille du technicien son est plus concrète (au sens de Schaeffer) que celle d'un musicien, moins vococentrée que n'importe quel quidam. Ce qui fait que souvent on fait répéter les gens (plus d'attention sur le timbre, le rapport signal/bruit, la dynamique etc que sur le sens des mots) au risque de passer pour un autiste ou un sourd (paradoxal !?) et de même que l'on peut écouter 20 fois une mesure musicale pour modifier quelque chose qui ne nous plait pas, entrainant la lassitude des musiciens qui ne voit pas de problème de justesse ou de rythme...

Néanmoins, pour bosser en studio il est indispensable de comprendre le langage des musiciens (pour les mettre à l'aise et comprendre leurs attentes), d'identifier la structure du morceau (pour faire un drop au bon endroit !), d'avoir une culture du son acoustique des instruments (pour placer les micros et faire les corrections judicieuses), du style (pour trouver la bonne balance), etc ce qui fait qu'il est évidemment indispensable d'avoir une pratique musicale. Sur les grosses prod c'est paradoxalement moins important car c'est plutôt le rôle du DA d'assister le mixeur dans l'écoute musicale, lui permettant d'être d'autant plus concentré sur le reste...

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3625

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par SCHIZOIDE le Sam 15 Aoû 2009, 11:18

madees a écrit:rhoooo non pas possible, LL aucune feuille je n'y croit pas du tout
Et pourtant...j'ai des noms.
avatar
SCHIZOIDE
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter

Partage : 447

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par privteer le Sam 15 Aoû 2009, 11:58

je suis d'accord avec SCHIZOIDE... j'ai aussi rencontré des LL qui n'avaient "aucun sens de la musique ou de "musicalité" dans leurs analyses et leur écoute... c'est en cela que l'on peut dire qu'ils n'ont aucune feuille.
Si leur écoute est techniquement juste, c'est une chose (et certains d'ailleurs n'ont pas du tout de feuille non plus dans ce sens). Mais si cette écoute est stérile et ne peut apporter quoi que ce soit... elle est comme inexistante.
avatar
privteer
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 649

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par mister o le Sam 15 Aoû 2009, 16:22

La discutions deviens palpitante, donc je ne peut m'empêcher d'y participer.

Le métier d'ingénieur du son, et le seul arborant le titre d'ingénieur qui ne nécessite pas de niveaux d'étude précis.
D'où ce flou, qui est d'ailleurs très récent, et vas de paire avec le développement d'innombrables petites structures...
Ce n'est pas un diplôme qui donne accès à cette fonction, ni un niveaux de connaissances, mais la profession, qui reconnais untel comme ingénieur du son, en lui attribuant ce poste.
Un des problèmes de cette confusion, est que le moindre petit psedo producteur indépendant qui prend un techniciens pour faire deux prises de voix dans son home studio l'appelle "l'ingé"...

Avant les formations et écoles, c'était très simple, après avoir longtemps été assistant son. Un patron de studio ou de boite de presta, un autre ingénieur du son...Te confiais, un concert, une séance de studio... Quand il t'en jugeai capable, et tu devenais de fait ingénieur du son, ou pas d'ailleurs, car en cas d'échec ce pouvait être rédhibitoire. J'en ai connu, qui on fait cette mauvaise expérience, en studio, puis en live, en prod (tournage), en post-prod, et au final après dix ans de tentatives ou plus> à l'usine.
Bon d'accord je parle de cas extrêmes, qui après une formation de trois ans et 5 ans d'assistanat vaguement payer, te montre le 3348 en te disant: "On a Aussi un mag Analogique si tu veux..." et qui enchaine sur une chaine mic>préamp>mag, sans son, regardant le préamp dubitatif, pendant 10mn, tu lui explique alors que si il switch de line en mic, ça fonctionnera mieux ( ça peut arrivé d'être distrais). Mais ensuite, le son est étrange, et il continu a s'acharner sur le pauvre préamp ( risquant le larsen et au passage la destruction de l'oreille de l'artiste qui as le casque sur la tête), et tu fini, consterné, par lui dire: "si tu vas me tourner le micro dans le bon sans, ça sera tout de suite mieux..." Bref, et le pire c'est qu'il est bien souvent adorable, te remercie car il a appris pleins de trucs avec toi, que tu es plus gentil que les autres...et qu'il ne comprend pas pourquoi après 5 ans on ne lui confis tout de même pas une séance.

Comme le diplôme d'ingénieur du son n'existe pas, il y a forcément aucune école qui peut prétendre à le délivrer. Mais commercialement, il laisse plus ou moins, entendre qu'il font partie intégrante de la chaine qui y mène (ce qui peut se défendre). Et malgré qu'il délivre tous un certificat d'aptitudes à tel ou tel aspects des techniques du son, leur détenteurs se sentent près a exercer le métier d'ingénieur du son, car bien souvent, on ne les pas prévenu qu'ils étaient, pour la plus part, loin d'y être près. Mais au contraire on les convaincs, qu'après la formation, il seront paré a toutes situations et que la formation est la mieux...

J'ai travaillé avec a peut près tout type de prétendant (que je suis également), formé sur le tas, diplômé des plus grandes écoles... Et les facteurs principaux sont: l'oreille, l'ouverture d'esprit, l'intelligence, la débrouillardise, la capacité de se remètre en question chaque jours pour mieux faire, savoir bannir ses automatismes au profit de l'écoute, les qualités humaines sont primordiales également, savoir gérer un client, lui expliquer pédagogiquement quand il a tord et pourquoi ( les artistes sont bien souvent de grand enfants), savoir aussi l'écouter et le suivre quand il a raison (ne pas être buté), pouvoir lui proposé des choses auxquelles il ne pense pas, et donc lui apporté un plus, qui vas au-delà de ce que, lui, voulait et imaginai au départ...

Il est évident, que comme dans beaucoup de domaines, certains ont la prétention de, et pense que tout est acquis, avec ou sans écoles. Bizarrement, notre profession s'en truffe d'en moyenne 700 (et encore je suis gentil) par années à la sorties de ces écoles, mais la vie fait vite le trie pour rétablir la balance. Mais dans cette marré, on est forcément amené a en croiser quelques un par année, dommage, et au font il n'y sont pas forcément pour grand choses dans tout ça ( certains commence aussi comme ça avant de comprendre les réalités du métier). A eux, s'ajoute le pote du groupe qui fait la face car il est super cool, et probablement ancien DJ, le fils ou neveux de tel producteur, chanteuse magnifique... a qui on a put refuser un poste, ou dans le meilleur des cas, un stage...

Comme beaucoup de titres, qu'il soit arbitraire, probablement inutile, et finalement très "Français", car on aime bien maitre les gens dans des case chez nous.
Ce qui importe actuellement, quelque soit le titre, ce sont les compétences a effectuer un travail X, pour lequel on est embauché.

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par Fab2b le Jeu 27 Aoû 2009, 19:05

Pardon pour le déterrage de post, mais je suis assez d'accord avec vous a propos des pseudo "ingé" qui se targue pas mal de leur "statuts", comme je le disais dans mon post de présentation, je fais beaucoup d'accueil, et j'en est vu des vertes et des pas murs ...j'ai bossé avec aussi pas mal de jeune ( bon je suis pas vieux non plus lol ^^) qui se dise "ingé son" a qui on doit expliquer des trucs tellement basique ... c'est consternant
Mais a leur décharge, il faut admettre, que le terme "ingénieur du son" c'est en fait un peu imposer, et est donc utiliser par abus de langage.
J'en est fait l'expérience avec des potes, qui n'y connaissent pas grand choses dans ce milieu, mais pour qui le poste de technicien son était vague, et quand j'ai commencer a expliquer ce que je faisait, j'ai entendu un : "Ha! t'es ingé son quoi ^^", donc bon je comprend pourquoi ça monte vite le bourrichon de certain ^^
avatar
Fab2b
Donateur

Partage : 1435

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par Georges Miller le Lun 21 Sep 2009, 20:36

Bonjour
Passionnant debat.
le probleme est que , avec " l evolution ", des moyens d enregistrement et la vulgarisation des systemes d enregistrement , mixage etc , les choses ont change.
Pas besoin d un doctorat en Mathematique pour , enregistrer deux chats et une marmotte .
Tout le monde enregistre et fait de la prod.
Le metier d inge -son a ete pendant longtemps limite a une certaine elite ayant acces a des gros studios. Mais a l epoque les "grands" inge de son de maintenant n' etaient pas forcement des cracks de physique.
Aujourdhui , plus besoin d aller a Guillaume Tell pour avoir un son decent.
Ce qu il fallait faire dans de gros studios autrefois est faisable a la maison ( ou presque)
une tranche de Bae, Neve , Universal audio , manley a la maison + de bons converters , et une petite chambre , un peu traite et ca peut le faire.
Des fois meme juste une simple carte de son et des samples.
Donc vive la science et la distribution du savoir au peuple.
Maintenant , faut pas s enerver quand qq dit qu il est inge , meme s il divague , la realite le rattrapera toujours.
Les vraies productions des "pros" s entendent , et les mixages des "amateurs", aussi.
J ai vu aussi des ecoles ou on forme des inge son , mais quand ils sortent, il leur un Loooonng temps d apprentissage au front , pour arriver a etre des vrais inge son.
L apprentissage et l experience , ne s acquiert pas forcement dans une ecole/

Ps: Et franchement , les imposteurs soufffrent ( etre nul est une souffrance ), comme les victimes de l imposture.
Mais ces derniers je crois doivent accorder "le pardon ", dont seul les grands sont capable
Peace out
Geoges Miller
avatar
Georges Miller
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par philarsen le Mar 22 Sep 2009, 11:53

aller moi aussi je m'incruste dans le sujet, il me semble que le titre d'ingénieur son est plus adapté aux personnes qui travaille sur l'acoustique des choses, des lieux des problèmes inérrant aux materiaux et reflections de ceux ci, ensuite les personnes qui traitent et gère un enregistrement et le mixe ou une prestations live sont des techniciens, je n'enlève rien aux côtés artistique d'un mixe mais un très bon techno n'as pas forcément un côté artistique développé, et puis en même temps ingé ou technicien ce n'est pas très grave pour moi c'est juste une question de forme, je me rappel souvent a moi même dès que mon égo dépasse les bornes que de toutes façon je n'est pas la vie d'autrui entre les mains .
avatar
philarsen
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 355

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par mister o le Mar 22 Sep 2009, 13:18

philarsen a écrit:il me semble que le titre d'ingénieur son est plus adapté aux personnes qui travaille sur l'acoustique des choses, des lieux des problèmes inérrant aux materiaux et reflections de ceux ci
Non ça c'est des Acousticiens ou Ingénieurs Acousticiens. Et des diplômes précis vont avec ces titres.

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'il devait y avoir une définition...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum