Loading
Derniers sujets
» Bien le bonjour de Bretagne
Hier à 16:39 par tonyledj

» je viens de monter un studio . aidez moi svp
Jeu 16 Nov 2017, 15:25 par farooq

» je viens de monter un studio . aidez moi svp
Jeu 16 Nov 2017, 15:22 par farooq

» amplification 115xt HIQ
Mer 15 Nov 2017, 20:17 par Chichi

» Routeur Wifi
Lun 13 Nov 2017, 09:46 par Mathieu1245

» console cl5 et 3
Lun 13 Nov 2017, 07:07 par Seb Riou

» problème pour envoyer un signal de logic pro x à chaque piste du mixer analogique behringer MX 3242 X
Dim 12 Nov 2017, 19:16 par cocode

» sommation
Dim 12 Nov 2017, 14:11 par stefchapuis

» Plan de Fréquence
Sam 11 Nov 2017, 19:43 par batt789

» SYNCHRO lavry blue / RME ADI 4 (aes-adat) / RME fireface
Sam 11 Nov 2017, 19:09 par Seb Riou

» Carte son interne ou externe ?
Sam 11 Nov 2017, 10:12 par Seb Riou

» Lemo 3 pts male
Dim 05 Nov 2017, 22:44 par stouv

» copies K7 interface ampli ?
Dim 05 Nov 2017, 19:45 par Seb Riou

» import session data crash
Sam 04 Nov 2017, 19:14 par Halim

» formation L-acoustic
Sam 04 Nov 2017, 19:10 par Halim

» Madees apporte sa pierre
Sam 04 Nov 2017, 13:27 par urbamax

» Micro pour accordéon
Ven 03 Nov 2017, 20:52 par Doudou

» UR4D+ L3 et L3E
Jeu 02 Nov 2017, 21:09 par Chichi

» cablage, multipaires
Jeu 02 Nov 2017, 21:05 par Chichi

» et samplitude alors???
Mer 01 Nov 2017, 21:24 par jasylvia


Méthode classique pour caler un systéme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Méthode classique pour caler un systéme

Message par Microw le Jeu 14 Juin 2012, 23:21

Bonsoir à tous!

Étant débutant dans le domaine de la sonorisation, je voudrai avoir quelques conseils de votre part concernant le réglage d'un système de sonorisation (sur des configurations basiques on va dire ) sans l'aide de logiciels (j'y viendrai au moment venu, une chose après l'autre).

Une fois votre système installé, quels sont les différentes étapes pour le régler ?
J'ai déjà vu un sondier qui à l'écoute d'un CD poussait toutes les tirettes les une après les autres à fond d'un 31 bande, et là ou les fréquences lui semblaient agressives, il les tombaient un peu, et ainsi de suite. Est-ce une bonne méthode?

Merci à vous!

Microw
Ingénieux trés motivé
Ingénieux trés motivé

Partage : 166

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par relmo le Mar 19 Juin 2012, 09:40

Cela est très compliqué... l'empilage des boîtes est primordial. Ensuite, si tu ne veux pas rentrer dans les mesures et les logiciels, tu peux effectivement te fier à tes oreilles...

_________________
"Celui qui, dans la vie, est parti de zéro pour arriver à rien, n'a de merci à dire à personne." Pierre Dac
avatar
relmo
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter

Partage : 391

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Microw le Mar 19 Juin 2012, 19:02

Oui, au sujet de l'empilage des boites justement, je suis en pleine recherche d'infos par rapports aux couplages des fréquences, pourquoi les fréquences graves se couplent mieux que les hautes etc... Dalleurs, si vous avez quelques infos là dessus, n'hésitez pas! Je trouve sa tellement intéressant!!!

Merci Relmo Wink

Microw
Ingénieux trés motivé
Ingénieux trés motivé

Partage : 166

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Sharktooth le Sam 23 Juin 2012, 18:03

Micro tchini a écrit:pourquoi les fréquences graves se couplent mieux que les hautes ?

Les basses fréquences ont une plus grande longueur d'onde, donc il est plus facile de les percevoir pour un être humain lorsqu'elle s'aditionnent.

_________________
__d(-_-)b__
avatar
Sharktooth
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter

Partage : 293

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par madees le Sam 23 Juin 2012, 20:21

Ca n'est pas une question de perception, mais une question de physique, cela se mesure aussi.
Si elle sont au même endroit (distance nulle entre sources), on double la pression (+6db). Si on les écarte, la pression ne double pas a toutes les fréquences, il apparait un effet de filtrage, dit filtre en peigne. Cet effet de filtrage commence à une fréquence dont la longueur d'onde serait le double de la distance entre sources, autrement dit lorsque la distance est la motié d'une longueur d'onde, elles sont hors phase à cette fréquence.
A 100hz cela fait 1,70m, a 10k 1,7cm.

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3626

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Microw le Sam 23 Juin 2012, 21:06

Ok Madees, donc vitesse/distance = fréquence qui est hors phase et début de filtre en peigne si j'ai bien compris!

(distance nulle entre sources)
Distance entre le centre de la membrane des deux Hauts Parleurs?

elles sont hors phase à cette fréquence
Quelle en est la solution? Coller les boites le plus possibles? Dalayer jusqu'à ne plus ressentir ce déphasage? Et surtout je me doute avoir des boites identiques, pas de modèles de marques différentes déjà à la base.

Merci en tout cas, c'est hyper intéressant!!!!

Microw
Ingénieux trés motivé
Ingénieux trés motivé

Partage : 166

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Fish le Dim 24 Juin 2012, 10:36

Quelle en est la solution? Coller les boites le plus possibles? Dalayer jusqu'à ne plus ressentir ce déphasage?
Delayer ne fonctionne pas dans toutes les directions (ou plus exactement, le délais varie suivant la direction). Le meilleur couplage s'obtient quand les sources sont les plus proches possibles. Cela ne signifie pas qu'il faille forcément mettre les subs systématiquement collés au milieu:
- cela peut avoir une diffusion moins homogène
- mais surtout, dans une salle, les murs font généralement office de miroir aux basses fréquences, et chaque sub possède donc une ou plusieurs copies virtuelles symétriques par rapport aux murs. Le couplage de tout ce souk est loin d'être simple à prédire.
avatar
Fish
Ingénieux insomniaque
Ingénieux insomniaque

Partage : 647

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par madees le Dim 24 Juin 2012, 13:15

Bon je profite de ce dimanche pluvieux pour te donner quelques bases :

- d'abord bien choisir la directivité et placer les enceintes principales de médium aigu, pour avoir une couverture correspondant a la zone d'audience, et le plus homogène possible.
- ensuite placer les subs pour avoir une couverture elle aussi la plus homogène.

Pour ces étapes, tu peux n'écouter qu'une partie du système, et promener tes oreilles. Les logiciels de simulation permettent d'experimenter des choses et du coup d'apprendre pas mal en "virtuel".

- si necessaire, placer des petites enceitnes pour "déboucher" certains endroits, typiquement en proximité de la scène (frontfills), balcons, etc

Maintenant que tu as placé tes sources et cherché a avoir un maximum d'homogènéité, tu peux encore optimiser les choses au niveau électronique.

- équilibre les niveaux des sources ensemble : niveau des subs par rapport au système principal, des fills etc
- aligne tout ca temporellement.
Pour les subs, on a déja parlé dans d'autres sujets, sans appareils de mesure le plus efficace est de mesurer la distance entre têtes et subs, en déduire le délai (3 millisecondes par mètre) a appliquer a ce qui est le plus proche pour dégrossir, puis avec un générateur a la fréquence du crossover, tu affines le réglage pour avoir le maximum de niveau lors de l'addition des têtes et subs.
Pour les front, c'est un peu la même, dégrossit en mesurant la distance, et affine a l'oreille, avec un signal de type impulsion (rim shot, claquement de doigt etc)

- Enfin, quant tout ça est optimisé, reste les corrections d'eq.
Là ca peut varier beaucoup d'un système a un autre, le mieux est d'avoir un processeur de dif avec des paramétriques.
Il te faut un titre avec des sources acoustiques que tu connais, mix bien chargé pour exciter tout le spectre, une grosse caisse bien sèche, de la voix, et un spectre le plus étendu possible du grave a l'aigu.
Commence par des correction larges (paramétriques a q faible, shelves) pour trouver l'équilibre spectral.
Puis des eq trés serrées (notch) pour eliminer les résonances en salle (pour ça c'est plus facile de booster pour chercher la résonance, et ensuite d'atténuer).
Enfin, les bandes de types 1/3 octave peuvent être utiles pour linéariser les légers défauts de la réponse en fréquence.

Ca devrait déjà être pas mal !

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3626

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par hotsen le Dim 24 Juin 2012, 17:52

Désolé madees, une petite question? Smile

Tu n'équalise pas tes différentes sources avant de les caler?...

Le fait de les equaliser va "tordre" les phases et donc "décaler" ton système non?


_________________
Je peux mettre un peu plus de grain... Mais faut mettre un peu plus de blé...
Razz
avatar
hotsen
Ingénieux trés motivé
Ingénieux trés motivé

Partage : 121

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par madees le Dim 24 Juin 2012, 22:58

Tu as raison, je n'ai pas précisé mais je parlais d'égalisation sur le système global (sortie console/entrée processeur).

Il s'agit de bases, et en pré supposant que l'on utilise du matériel pro cohérent (donc pré-egalisé avec des presets ou proc analo dédié), et suffisamment simple pour se caler sans mesure.

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3626

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Microw le Lun 25 Juin 2012, 00:13

Génial!!! Merci les mecs! cheers
Et un grand merci à toi Madees pour ce petit tuto! Hyper intéressant!!!! Je vais essayer tout sa dés que possible!!!
Je comprends vraiment mieux le principe! Et sa fait trop plaiz'!!!

Microw
Ingénieux trés motivé
Ingénieux trés motivé

Partage : 166

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Sharktooth le Mer 27 Juin 2012, 11:11

madees a écrit:Ca n'est pas une question de perception, mais une question de physique, cela se mesure aussi.

C'est juste, mais le son c'est aussi une question de perception, et pour répondre à la question "pourquoi les fréquences graves se couplent mieux que les hautes ?", il y a un phénomène d'ambiguité de phase pour l'homme qui intervient quand la longueur d'onde est comparable à la distance entre les 2 oreilles, donc à ces fréquences même si la pression double, on ne le ressentira pas forcément.
Par ailleurs, le fait que la longueur d'onde soit plus courte pour les hautes fréquences induit qu'avec des sons complexes comme en musique, il sera plus rares qu'ils puissent être précisément en ou hors phase.

_________________
__d(-_-)b__
avatar
Sharktooth
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter

Partage : 293

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Fish le Mer 27 Juin 2012, 13:41

C'est juste, mais le son c'est aussi une question de perception, et pour répondre à la question "pourquoi les fréquences graves se couplent mieux que les hautes ?", il y a un phénomène d'ambiguité de phase pour l'homme qui intervient quand la longueur d'onde est comparable à la distance entre les 2 oreilles, donc à ces fréquences même si la pression double, on ne le ressentira pas forcément.
Je ne comprends pas bien ce que tu racontes là, mais je plussoie Madees: le couplage n'est pas lié à la perception, et les sources se couplent bien ou mal indépendamment du fait qu'on ait deux oreilles, une seule, ou qu'on soit sourd.
C'est purement une question de déphasage, et le déphasage induit par un déplacement de 50cm quand les longueurs d'ondes font 3.4m ou plus (= 100Hz ou moins) est faible, donc les sources tels que les subs sont faciles à coupler.

Après, qu'un doublement de pression sonore mesurable ne soit pas perçu comme un doublement réel à cause de la perception, c'est bien sûr vrai. Mais sans faire appel à la perception stéréophonique (je ne comprends pas bien ton argument), on sait que la réponse de l'oreille varie avec le niveau sonore. Quand on baisse le niveau sonore, on perd plus vitre la perception des graves et des aigus (d'où les boutons "loudness" sur certains amplis hi-fi). Il y a aussi des débats sur le doublement subjectif de niveau (10dB réel ?), etc. Mais tout cela n'a rien à voir avec ce que l'on appelle "couplage".

Par ailleurs, le fait que la longueur d'onde soit plus courte pour les hautes fréquences induit qu'avec des sons complexes comme en musique, il sera plus rares qu'ils puissent être précisément en ou hors phase.
Dire que le couplage est bon aux basses fréquences parce que les longueurs d'ondes sont grandes, ou dire qu'il est mauvais aux fréquences aigues parce qu'elles sont courtes, c'est deux manières de dire la même chose. Sur cette dernière phrase, c'est le même phénomène que ce qui est décrit plus haut, à ceci près qu'il n'y a pas besoin d'un son complexe pour que cela se produise: même avec un sinus pur à 10kHz, le déphasage varie du tout au tout dans l'espace suivant la position où on se trouve.
avatar
Fish
Ingénieux insomniaque
Ingénieux insomniaque

Partage : 647

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Geoff Emerick de Fake le Jeu 28 Juin 2012, 00:15

Micro tchini a écrit:Oui, au sujet de l'empilage des boites justement, je suis en pleine recherche d'infos par rapports aux couplages des fréquences, pourquoi les fréquences graves se couplent mieux que les hautes etc... Dalleurs, si vous avez quelques infos là dessus, n'hésitez pas! Je trouve sa tellement intéressant!!!

Merci Relmo Wink
Juste une petite précision: les fréquences ne se couplent pas; ce sont les sources qui se couplent.
Deux (ou plusieurs) sources peuvent se coupler avec plus ou moins de bonheur suivant la fréquence du signal qu'elles reproduisent?. C'est en général un simple question de décalage temporel. Les sources étant forcément distantes (on n'a pas encore inventé le moyen de mettre plusieurs enceintes au même strict endroit), on aura un décalage temporel dès qu'on sera hors du plan bissecteur (en supposant que les deux sources soient alignées physiquement), et cela d'autant plus que la distance entre sources est grande, que l'angle de la position d'écoute par rapport au plan bissecteur est grand, et que la longueur d'onde est petite (fréquence élevée). De toute façon, dès qu'on a plus de deux sources, on a des problèmes de couplage, appelés improprement interférences.
Tout l'art du concepteur du système consiste à minimiser ces problèmes. Cela commence par le choix de la directivité de chaque enceinte, le nombre, l'angulation, etc...voire des procédés d'alignement électroniques.

Geoff Emerick de Fake
Moderateur Global

Partage : 1197

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode classique pour caler un systéme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum