Loading
Derniers sujets
» Calage KS28 avec X15 en retour DJ
Hier à 11:43 par tontonton78

» Branchement Ampli Ultrak KAB2120M avec Enceintes Rondson OD608T
Mar 19 Juin 2018, 11:27 par Moustache

» Smaart 7..Smaart 7
Ven 15 Juin 2018, 00:38 par urbamax

» micro statique pour eglise
Mer 13 Juin 2018, 18:34 par urbamax

» Réglage Symétriseur +4dbu
Lun 11 Juin 2018, 15:30 par Kaerzed

» Les 20 ans de Solidays ... Solidays 2018
Lun 11 Juin 2018, 14:01 par papa John

» Aide pour rooting et branchement !
Dim 10 Juin 2018, 10:16 par Seb Riou

» TWEETER MARTIN LE400
Jeu 07 Juin 2018, 10:28 par artno35

» syva low avis
Mer 06 Juin 2018, 09:06 par Sharktooth

» Une console pro minuscule?
Lun 04 Juin 2018, 10:19 par madees

» aide utilisation lemur liine
Dim 03 Juin 2018, 17:46 par domin

» Bonjour aux ingénieux...
Dim 03 Juin 2018, 14:36 par abrincat

» Coda Audio ?
Dim 03 Juin 2018, 13:28 par rick

» Geod10 nexo avec labgruppen plm
Mer 30 Mai 2018, 08:48 par Julojulo61

» Salut tout le monde
Mer 30 Mai 2018, 05:48 par julienson

» Brocante avec du matos Dimanche 75020
Ven 25 Mai 2018, 18:55 par sylvaindenis

» Nouveau Novice
Jeu 24 Mai 2018, 21:19 par Kaerzed

» Problème de voix "robot" lors d'une interview par Skype
Mer 23 Mai 2018, 11:20 par madees

» question a propos du Mastering
Mer 23 Mai 2018, 11:14 par madees

» Console Digidesign + PT + DAC externe
Lun 21 Mai 2018, 17:11 par TranSphère


Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Aller en bas

Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par SCHIZOIDE le Jeu 12 Mar 2009, 14:01

Tout est dans la question.
Le terme home-studio faisant souvent référence à un équipement amateur. Curieux de mon état, je me demandais à partir de quelles limites "matérielles" peut-on considérer un home-studio comme studio à part entière?
Est-ce que seul un home-studiste qui a gagné au loto et dépense toute sa fortune dans le nec plus ultra des machines haut de gamme peut prétendre disposer d'un vrai studio digne de ce nom?
avatar
SCHIZOIDE
Ingénieux sur qui on peut compter
Ingénieux sur qui on peut compter

Partage : 447

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par quentin le Jeu 12 Mar 2009, 16:02

Je dirai que ça passe par la création d'une entreprise, et ensuite la entraine la qualité du matos et du bonhomme, pour attirer les clients..
avatar
quentin
Co Adminateur

Partage : 847

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par mister o le Jeu 12 Mar 2009, 18:09

Il est vrais qu'il deviens difficile de faire un classement précis de ce qui existe sur le marché, et de clairement le définir.
Entre home studio, prodject studio, studio de préprod, studio personnel, studio commercial...
Par définition, un home studio se situes dans une pièce de la maison, et un studio dans un local commercial, avec insonorisation et traitements acoustiques.
Mais ce ne sont pas les seuls critères, un studio pro, doit offrir tout d'abord de pouvoir être utilisé par tout ingénieur du son.
Ce qui comporte un certain nombres de standards, dont en priorité un patch, où toutes les connections disponibles sur les différents éléments le composant sont accessible, et clairement indiqués ( étiquetage+feuille de patch à jour), pour pouvoir s'adapter à tout type d'utilisations, et ne pas être limité.
Il y a biensûr des studios dont ce n'est pas le cas, mais généralement ces derniers sont utilisé par une ou quelques personnes.
Après tout cela, il y a la qualité du matérielle, et c'est là ou ça se complique. La frontière entre le studio et le home studio rétrécissant de jours en jours, avec les progrès des produits grand publique (merci la chine), la puissance grandissante des ordinateurs , la qualité régressante des supports et les habitudes d'écoute, de consommation musical du publique...
Bref, ça donne un sacré sac de nœuds dans lequel, on peut se dépatouiller personnellement, selon ces propres goûts et ce que l'on attend de là ou on travail (d'un studio).
Mais tant que le phénomène home studio n'aura pas été complètement digéré (car encore trop jeune) , il n'y aura pas de possibilité de redéfinir universellement ce qui est, ou n'est pas un studio d'enregistrement.
Heureusement pour nous, cette redéfinition approche, accéléré par la crise qui est en train de redéfinir ce qu'est aujourd'hui le marché de la musique, et le fait que le home studio a fait ses preuves et aussi montré ses limites...
La vieille Europe conservatrice s'accroche dur comme fer à ses "Gros Studios" qu'elle regarde fermer les un après les autres.
Alors que chez les anglophones, beaucoup plus business que sentimentaux, si ce n'est pas retable, ils s'adaptent au marché, et très vite n'hésitent pas a changer de stratégie.
Donc ta question n'a pas, à l'heure actuel de réponse universel, c'est le client (musicien, producteur, ingé son...) qui vas définir si il travail en studio ou si il considère l'environnement qu'il a, ou loue, comme un home studio.
D'après les chiffres officielles (je ne suis pas très à jour a cause de ma vie en Afrique) il y avais, il y a peut, environ un peut plus de 150 structures appelés et déclarés comme "studio" en Île de France.
Pour mes critères personnel, je ne fait pas deux fois le tour de mes dix doit pour compter ces studios...
Bien qu'il m'arrive de travailler souvent dans de petites structures, que je choisis en fonction du budget et des moyens nécessaire a réaliser le projet, ou du moins une partie. Je ne les considère pas pour autant comme des "Studio" avec un grand "S". Ceux qui nous font tous rêver. Mais comme le petit studio pas trop cher qui me vas bien pour la prise de voix, ou celui qui me conviendra pour les batteries...Mais dans lesquelles je ne ferais pas toutes mes séances, contrairement à avant où on prenais Twin en lockout pendant trois mois. ( le marché décide pour nous depuis que la musique est un business de moins en moins juteux ) Evil or Very Mad
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par Jan Jansen le Ven 10 Juil 2009, 16:09

D'un point de vue matériel, je dirais que la frontière s'appelle Mackie: haut-de-gamme pour un usage personnel, entrée-de-gamme dans un contexte professionnel.
Après, il y a plusieurs critères à prendre en compte:
- le studio peut-il accueillir des personnes externes dans un confort optimal (ambiance assez neutre)
- l'ingé son est-il "pro" (ponctuel, expérimenté, organisé,...)
- ...

Ceci dit, le paysage musical change: les studios classiques ont du mal à faire leur CA, voirent coulent et laissent la place à des petites structures (comme la mienne) à taille humaine. Les musiciens choisissent tel ou tel studio pour tel ou tel type de sonorités.

La "mode" actuelle n'est pas au gros studios avec une tonne de matos et des journées à 300€ (restrictions budgétaires obligent) mais plus aux projects studios dans lequel on pourra trouver une personne capable de faire la direction artistique d'un album, les arrangements en plus du travail habituel d'enregistrement et mixage.
Les arrangeurs et DA se font de plus en plus rares...

Ainsi, les studios prennent de plus en plus une certaine "indépendance sonore" et les chansons sont un peu moins formatées que dans les années 90.

Jan Jansen
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par madees le Dim 12 Juil 2009, 14:45

Je pense aussi que la qualité du matériel n'est plus un critère fondamental, on peut trouver du matériel pro et bien choisi dans une toute petite structure, et des structures plus grosses équipées en matos semi pro sans réflexion...
Cela est surtout vrai pour le mixage, et le mastering CD. Concernant l'enregistrement, le matériel et le local imposent encore une réelle distinction, plusieurs classes.

C'est plutôt une question d'accueil, on pourrait faire un parallèle avec l'hôtellerie : chambre d'hôte, gite rural, auberge de jeunesse ou hôtel 4 étoiles ?...
Ce qui est bien c'est qu'avec la baisse des prix du matériel permettant d'obtenir un résultat "broadcast", on a maintenant plus de choix dans la structure la plus adaptée au projet.

La limite entre "home studio" et "studio", c'est que l'on ne travaille pas à la maison, la différence est de taille dans l'organisation de la vie quotidienne, comme pour beaucoup d'autres métiers où l'on peut travailler "at home"

"Home studio" est souvent associé à individualisme au niveau de la production musicale (et absence de contraintes liées à la durée de la réalisation, peu d'argent mais du temps), à l'opposé des structures permettant des échanges, des allées-venues de musiciens, réalisateurs et techniciens d'horizons différents mais qui ne font que passer...

Ca va aussi souvent de paire avec un local suffisamment grand (et pensé acoustiquement) pour acceuillir des formations conséquentes (et des inconnus !) confortablement (avec ce qui va autour : salles de repos, coin cuisine etc) sans empiéter sur la vie privée, et dans un cadre qui va favoriser la création !

En dehors de l'aspect administratif (association, eurl, sarl, ... qui va evidemment définir la capacité d'investissement) et du type de local, il y a une importante dimension humaine. Un studio pro regroupe plusieurs lieux de production, et un ou plusieurs assistants, qui font de la maintenance et du support technique pour acceuillir les ingés, sous l'égide d'un directeur technique qui va maintenir et faire évoluer les infrastructures.

Egalement un aspect important entre un "project studio" et un bon studio commercial : dans l'un les musiciens viennent avec leurs instruments, dans l'autre le backline sur place est de meilleure qualité et plus diversifié que celui que peuvent s'offrir la plupart des musiciens !

Studio "pro" : lieu neutre (avec une petite pointe de personnalité qui va faire qu'on le choisit plutôt qu'un autre), qui colle aux "standards" en terme de matériel, et va s'insérer facilement dans la chaine de production d'un album, dans les contraintes qu'imposent l'industrie. Cela impose aussi de s'occuper activement du développement commercial pour rentabliliser tout ça...

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3650

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par privteer le Dim 12 Juil 2009, 15:15

Je rejoins l'avis de Madees dans le sens où j'ai toujours pris soin de définir les besoins de terminologie en fonction du "bon sens"... le Home-SStudio est un terme relativement récent qui a vu son emmergence dans le milieu des années 80 et son apogée dans les années 90... il fait référence au fait tout simplement de constituer CHEZ SOI un studio... sans parler de la qualité du matériel ou sans tenir compte de QUI l'utilise...
Il s'agit de différencier un lieu de travail lié à des contraintes et des impératifs économique avec un lieu où le temps et l'argent ne sont pas existant puisque le studio devient un simple instrument de production personnel.
Donc, si demain je rachète un "Studio" pro, que je ne l'utilise que pour moi et mon bon plaisir sans en faire une exploitation autre que mon loisir ou mon autoproduction, il deviendra un "Home-Studio"...
Nombre de grand musiciens et compositeurs à l'heure actuelle disposent de "Home-Studio" qui pourraient faire rougir de grand Studios internationaux...
avatar
privteer
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 649

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par trask le Sam 22 Aoû 2009, 09:15

Je pense aussi que l'amateurisme au niveau du matériel existe de moins en moins.
Pour être crédible il n'est plus possible d'avoir un son minable car cela passe maintenant avant les qualités musicales de l'individu (malheureusement).
C'est là le problème, parce que le mec qui achète telle ou telle guitare pense qu'il va jouer comme Gary Moore ou autre, mais là c'est la conséquence de l'habileté marketing des fabricants.
D'autre part avec des sommes raisonnables on peut accéder à un matériel reconnu comme pro (ce mot de pro ne veut toutefois plus rien dire car n'importe quelle merde Chinoise affiche le label pro).
Mais tout de même, plutôt que d'acheter des consoles entrée de gamme à 3000 euros, il vaut mieux se payer 2 tranches de console Neve ou Ssl et ça, c'est quelque chose qui n'existait pas il y a seulement une 20 ans car avant pour avoir la qualité de ces produits de légende, soit on allait dans un studio équipé dans ce sens, soit on achetait la console et là ça pouvait monter jusqu'à 400 millons d'anciens francs pour certaines (rien que la console).
Mon premier multipiste Tascam en 1979 m'avait coûté 11 millions d'anciens francs.
Rien qu'avec cette somme là on peut prétendre aujoiurd'hui à un petite installation fiable et ce avec un son nettement supérieur.
Il y a une chose aussi qui a changé la donne, c'est la démocratisation des revues telle Keyboard et autres. Ce qui était réservé autrefois aux privilégiés est maintenant monnaie courante.
Bref, tout çà pour dire que le home studio est de nos jours un outil performant pour peu que l'on choisisse les bons produits.
Reste l'étape du mastering et là, il faut se diriger vers des professionnels car c'est un autre métier.


Dernière édition par trask le Sam 22 Aoû 2009, 13:08, édité 4 fois
avatar
trask
Ingénieux trés motivé
Ingénieux trés motivé

Partage : 307

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par privteer le Sam 22 Aoû 2009, 10:04

Oui... j'ajouterais que d'ailleurs cette démocratisation s'étend à l'ensemble de l'audiovisuel... aujourd'hui n'importe quel camescope grand publique est plus performant que nos vieux U-Matic d'il y a 30 ans ! sans parler du fait que faire du film vidéo et du montage est à la portée financière et technique de presque tout le monde...
mais comme tu le dis bien, il y a une différence entre posséder des outils professionnels et être de la profession...

_________________
Dire ce que l'on pense... Et penser ce que l'on dit.


Qui peut le plus, peut le moins... Rarement l'inverse !!!
avatar
privteer
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 649

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où s'arrête le home-studio et où commence le studio?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum