Loading
Derniers sujets
» Soundcraft écrans figés
Hier à 13:01 par Dibz

» [RECHERCHE] Retour de scène discret
Hier à 11:34 par madees

» Hello tout le monde !
Lun 26 Juin 2017, 09:54 par madees

» console grandMA2
Sam 24 Juin 2017, 14:16 par kaloum

» gestion Automixer
Sam 24 Juin 2017, 08:57 par foo727

» message évacuation (pour aujourd'hui)
Ven 23 Juin 2017, 12:55 par Chichi

» Quelques news sur la PM10
Ven 23 Juin 2017, 04:14 par Heil101

» console cl5 et 3
Jeu 22 Juin 2017, 11:31 par kaloum

» utilisation de live en théatre
Mar 20 Juin 2017, 13:19 par grinsch

» import scene dans CL editor
Lun 19 Juin 2017, 17:02 par Sharktooth

» Bidouille pour déportée des antennes de micro hf.
Ven 16 Juin 2017, 20:04 par jmimil

» Peux t'on brancher un ampli sur une ligne 100V sans transfo ?
Ven 16 Juin 2017, 10:24 par jmimil

» Spectralissime, Analyseur de Spectre Haute précision.
Mer 14 Juin 2017, 13:36 par VBurel

» Formation SSL
Mar 13 Juin 2017, 16:14 par kaloum

» bonjour a toute la team
Dim 11 Juin 2017, 03:45 par jean10

» cherche de quel micro il s'agit
Ven 09 Juin 2017, 00:12 par foo727

» Panne sur moteur de compression
Jeu 08 Juin 2017, 18:16 par Geoff Emerick de Fake

» Choix des premiers micros pour Studio dans maison de résidence (+live)
Jeu 08 Juin 2017, 15:01 par diatoun

» Protools : déplacer des régions avec le tempo associé
Mer 07 Juin 2017, 20:56 par foo727

» Optimisation d'un enregistrement
Mer 07 Juin 2017, 16:04 par Dioude


Asservissement d'un haut-parleur

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par JCB le Ven 21 Oct 2011, 13:11

Tu te décourages vite...
Pas du tout, mais je n'ai aucune envie de rentrer dans une polémique ennuyeuse pour tout le monde.
De plus, ne pouvant pas actuellement argumenter par des documents, il me semble qu'il vaut mieux attendre.



JCB
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par madees le Ven 21 Oct 2011, 17:38

JCB, Bienvenu par ici, je suis navré que le ton soit monté entre vous, cela correspond assez peu à l'esprit de ce forum, qui se veut un lieu d'échanges convivial, mais comme vous êtes tous deux des vénérables maitres en électro-acoustique, je ne doute pas que la conversation finisse par prendre un tour plus constructif...

JCB, je pense que Julius84 en posant cette question ici cherchait une réponse différente que celle qu'il aurait trouvé sur les forums audax ou home cinema FR...
C'est à dire, des critiques de ce système, et les raisons pour lesquelles il n'est plus exploité dans le domaine professionnel de la sonorisation, et toujours très peu en hifi.

Geoff, JCB a eu comme une révélation mystique a propos de l'asservissement dès son plus jeune age, il faut donc l'excuser pour son prosélytisme, le blog se trouve ici :
http://www.delapucealoreille.com/
Et fourmille d'infos pour ceux qui voudraient se faire une paire d'enceintes DIY asservies (le fameux projet "Zippy").

C'est vrai qu'on aurait pu mettre ces liens avant, mais comme Julius84 semblait déjà bien renseigné sur les techniques, notamment du pont de Voigt, j'imagine qu'il avait déjà lu ces documents :
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/74/30/05/CFP/CFB_ServosIntro.pdf
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/74/30/05/CFP/CineticFeedBack_AnA.pdf
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/74/30/05/CFP/CineticFeedBack_Ch1_M1.pdf
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/74/30/05/CFP/CineticFeedBack_Ch2_M2.pdf
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/74/30/05/CFP/CineticFeedBack_Ch3_M1.pdf

_________________
"Caminantes, no hay caminos, hay que caminar" (Luigi Nono)
"Working the room, keeping people happy and relaxed is half of mixing successfully" (Mixerman)
George Massenberg said, "Get a clue. There's a reason mixing seems simple: it is simple . . . Learn how to do something useful; learn how to write. Learn how to do electronic CAD, and give me a call"
avatar
madees
Co Adminateur

Partage : 3615

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par JCB le Sam 22 Oct 2011, 12:44

bonjour Madess,

Grand merci pour ton message de bienvenue.

Je crois qu'en fait l'asservissement des HP n'a jamais été très présent en sono. Beaucoup d'enceintes se sont vu qualifier d'asservies par le simple fait que l'amplification est interne à l'enceinte. Cette appellation abusive a dévalorisé l'intérêt du procédé.
Pour ceux qui l'ont tenté, je pense particulièrement à Meyer dont j'ai eu les schémas en main, il s'agissait principalement d'une réaction d'intensité, mais pas d'un réel asservissement. Cela dit ce procédé améliore la restitution s'il est correctement dosé.
Quoique désormais un peu éloigné de ce métier je pense que la technicité des nouveaux utilisateurs, un peu supérieure à celle des anciens, va faire éclore cette technologie. La visite à mon domicile, il y a 6 mois, de l'un des jeunes techniciens de chez Nexo et ses propos pertinents tendent à me faire penser que ce principe fait son chemin et trouvera tôt ou tard sa place dans ce créneau de l'audio.
Pour la petite histoire, vis à vis de l'asservissement des tweeters, j'ai conçu dans les années 80 , pour HI FI Services, une enceinte polyvalente 2 voies totalement asservies. Ils en ont acquit 40, qu'ils louaient. Dans cette enceinte, la reproduction du haut était confié à un 802 Altec suivi d'un mini pavillon mantaray. Seul, il donnait un son type papier à chocolat froissé ( En exagérant bien sur) qui est devenu cristallin avec l'aide de l'asservissement.

Cordialement





JCB
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Julius84 le Lun 05 Déc 2011, 17:41

Bonjour à tous,

tout d'abord désolé de cette longue absence, mais comme nous vous l'avions indiqué précédemment, le projet était en stand-by pour quelques temps puisque nous sommes en apprentissage. Nous avons repris le sujet en main récemment, et voici notre avancée aujourd'hui:

1er point:
Nous commençons par modéliser le haut-parleur, afin que nous puissions obtenir sa fonction de transfert, nécessaire pour les simulations et l'asservissement.

1- Equa mécanique: Mx" + kx + bx' = BLi avec k raideur du ressort, b coefficient de frottement, BLi force de Laplace
En Laplace: MpX² + kX + bXp = BLI

2- Equa Elect: E= Re i + L i' + BL x'
En Laplace: E= I (Re+ L p) + BL Xp
d'où I= (E-BL Xp)/(Re+ L p)

On remplace la formule de I dans l'équa mécanique, et on obtient:
MpX² + kX + bXp = BL * ((E-BL Xp)/(Re+ L p))

D'où la fonction de transfert finale du haut-parleur:
X(P)/E(P)= BL / ((Re + Lp)*(MP² + BP + k) + (BL)² p)

Quelqu'un peut-il me confirmer que cette fonction de transfert est correcte, avant que nous partions dans des simulations et asservissements faux?

2ème point:
Nous souhaitons déterminer expérimentalement les constantes mécaniques de notre système à savoir k (raideur) et b (coef de frottement):

- Pour k, nous allons le faire à "l'arrêt" (donc x" = x' = i = 0), haut-parleur à plat, et nous mesurerons à l'aide d'un comparateur le déplacement de la membrane lorsque nous posons des masselottes (de masse u) sur celle-ci: k = -g(m+u)/(l-lo)

- pour b le coefficient de frottement, savez-vous comment nous pouvons nous y prendre pour l'obtenir?
Avec un accéléromètre? Quel procédé?

Merci de votre aide !




Julius84
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Geoff Emerick de Fake le Lun 05 Déc 2011, 18:49

Ces équations sont tout juste acceptables pour un haut-parleur tout nu. Dès que le HP est dans une boîte, çà change tout, en particulier bass-reflex.

Quant à la méthode du comparateur, elle est abandonnée en faveur de la méthode "active" qui évalue le changement de fréquence de résonance lorsqu'on ajoute des masses additionnelles, ce qui permet aussi d'évaluer le Qms, indicatif de ce que tu appelles "coefficient de frottement" (on pourrait débattre longtemps sur la justess de ce terme car l'amortissement est effectivement lié à des forces de frottement dans les matériaux constituant la suspension, mais aussi à des termes aérodynamiques.

Tout çà est asse bien documenté sur le net, au hasard:
http://petoindominique.fr/php/mesureg.php
ou
http://sound.westhost.com/tsp.htm

Geoff Emerick de Fake
Moderateur Global

Partage : 1195

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par riata le Lun 05 Déc 2011, 20:14

Bonjour tout le monde!

Le niveau est monté de 2-3 crants!! c'est génial!
...sauf que maintenant j'ai peine a suivre Laughing
Sans être sur de ce que j'avance, je me dit que la fonction de transfert proposé ne tien pas compte du comportement élastique de la membrane. Ici le HP se comporte comme un ressort dont la résistance n'est fonction que de sa déformation, alors qu'il me semble qu'une membrane réelle n'oppose pas la même résistance en fonction de la vitesse de déformation qu'on veux lui appliquer (Je ne parle pas ici de l'écoulement du flux d'air sur la membrane). Je pense aux études sur la déformation des plastiques que j'ai pu croiser.
l'élongation d'un polymère en fonction de la force de traction et du temp représenté par la fonction Fe(Ft, t) n'est pas un plan.
(Pour faire trivial, trois Kilos pendant une seconde ne déforment pas comme un kilo pendant trois secondes)
K ne devrait-il pas aussi être fonction de la fréquence?
peut-être ce facteur est-il négligeable...?


Dernière édition par riata le Lun 05 Déc 2011, 20:41, édité 1 fois
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Geoff Emerick de Fake le Lun 05 Déc 2011, 20:38

Tu as raison, riata, mais ce sont des phénomènes de second ordre, mais bien réels et responsables des non linéarités qui se traduisent par de la disto.
Mais dans un premier temps, on accepte le modèle linéaire, puis après on cherche la petite bête. Le premier élément qui manifeste ses non linéarités est en général la suspension, qui par sa géométrie arrive à un esorte de butée (quand elle est pleinement déroulée). Cela dit, sur certains HP, les phénomènes aérodynamiques peuvent rappliquer assez vite aussi.

Geoff Emerick de Fake
Moderateur Global

Partage : 1195

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par JCB le Lun 05 Déc 2011, 22:12

Bonjour Julius,
Ta première équation utilisant l'opérateur de Heaviside p=d/dt qui en sinus équivaut à j.w n'est pas juste. d²x/dt² =p².x.
La loi des mailles indique que celle qui concerne le réseau mécanique , la force appliqué étant Fo=B.l.i, i étant la valeur instantanée du courant qui traverse la bobine.
Fo - (Mms.p².x + Rms. p.x + Kms.x) =0. dans laquelle x est le déplacement de la membrane.
Vis à vis de ce réseau, Il est plus facile à modéliser si le vecteur mécanique considéré est la vitesse v=dx/dt =p.x.
Par changement de variable, Fo- v ( p.Mms + Rms + 1/p.Cms) =0
dans laquelle Cms, la compliance, est l'inverse (Cms=1/Kms) de la raideur des suspensions. L'intérêt est que la compliance mécanique est analogue à une capacité électrique, au même titre qu'une masse un comportement analogue à une inductance. Tout cela menant à une représentation schématique qui n'utilise que la symbolique, lois et théorèmes des réseaux électriques. C'est sur cette base et le constat qu'un HP peut être identifié à un filtre ou une cascade de filtres qu'ont été menés les travaux de Thièle ,Small, Keele et Snyder.
La vitesse est analogue (dans un circuit du type impédance) à une intensité de courant électrique, et la force Fo à une d.d.p (différence de potentiel électrique).
Les équations électriques et mécaniques que tu proposes sont réduites à leur plus simple expression.
Dans la réalité,
- le couplage magnétique de la bobine mobile au noyau implique, en se bornant à rester dans un domaine linéaire d'introduire un réseau complémentaire ( Lf // Rf) qui traduit les pertes par courants de Foucault présents dans le noyau. Ce réseau représente une perte. L'inductance Le donnée par les constructeurs n'est donc pas l'inductance motrice du HP. Un relevé de la courbe Z(f) et un bon soft de simulation tel que LTSpice (gratuit) sont nécessaires pour déterminer Le, Re, Lf et Rf .
- Le couplage acoustique de la membrane au milieu montre qu'il faut tenir compte de l'impédance de rayonnement du HP et de sa charge. Malheureusement l'air n'est pas seulement massique et la charge d'une enceinte close ne se borne pas à une simple compliance mais à une masse M de rayonnement interne et d'une compliance de l'air contenue dans l'enceinte en // avec une R de perte. Dans la pratique on convient d'un coefficient de qualité de boite Qb=10.
Si vous désirez employer un accéléromètre ( L'ACH01 est très performant) il vous faudra tenir compte de cette nuance pour obtenir un asservissement performant.
Cordialement









Dernière édition par JCB le Mar 06 Déc 2011, 22:20, édité 1 fois

JCB
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par JCB le Lun 05 Déc 2011, 22:22

Bonsoir Riata,
Tu as tout à fait raison,
- Une suspension n'est pas linéaire. En se bornant au seul déplacement sa force de réaction est de la forme F(x)= - K.x ( 1+ a.x²) qui peut laisser entrevoir que la distorsion par H3 est dominante.
- La membrane supposée rigide, on peut imaginer qu'elle est composée de successions de cordes radiales et de cordes circulaires. La force de réaction d'une telle surface est régie par les fonctions de Bessel et de Struve. La ça se complique, mais en se limitant ont peut l'imaginer comme une masse d'air en // avec deux résistances mécaniques en série dont l'une est shuntée par une compliance. C'est de ce réseau représentant l'impédance de rayonnement, que Julius et ses camarades devront tenir compte.
Cordialement

JCB
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par riata le Lun 05 Déc 2011, 23:06

Ok, peut-etre pour la v2 du modele alors!

HS: je cherche quelqu'un pouvant me faire un rendu 3d d'une fft a partir d'un
fichier audio PCM. Je me souvient l'avoir fait jadis avec une api mathlab.
L'idée, c'est de balancer un bruit blanc avec le system de diff, de muter et d'enregistrer la "trainée" de la salle. On a deja fait des annalyses avec un petard
en guise de dirac, mais ça n'ecxite pas la salle dans le grave comme pendant un concert. Le but final etant de metre en place des resonateurs de helmoltz avec les bons accords.
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par riata le Lun 05 Déc 2011, 23:12

Si je comprend bien, suivant la nature de la membrane, le coeficient a deffinit si la suspention est plus ou moins dependante de la vitesse, donc de la frequence?
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Geoff Emerick de Fake le Lun 05 Déc 2011, 23:20

riata a écrit:Si je comprend bien, suivant la nature de la membrane, le coeficient a deffinit si la suspention est plus ou moins dependante de la vitesse, donc de la frequence?
Pas de la vitesse, mais du déplacement en valeur absolue.

Geoff Emerick de Fake
Moderateur Global

Partage : 1195

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par riata le Lun 05 Déc 2011, 23:30

haaa, oui, effectivement.
donc il ne s'agit pas ici de tenir compte de la résistance a la déformation en fonction de la vitesse, mais effectivement ce phénomène doit etre complètement négligeable.

par contre moi je vois pas apparaitre de distorsion par H3 quand je regarde une fonction polynomiale d'ordre 3...c'est quoi la démarche?
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Geoff Emerick de Fake le Mar 06 Déc 2011, 00:49

Ben si kan même Kx.(1+ax²), tu as un terme d'ordre 3 qui intervient dans la réponse

Geoff Emerick de Fake
Moderateur Global

Partage : 1195

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par riata le Mar 06 Déc 2011, 05:46

oui, j'y revient et c'est évident. la distortion etant le delta par rapport a une fonction affine. :oops:
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par JCB le Mer 07 Déc 2011, 16:15

Bonjour Riata,
En ne prenant en compte que le réseau mécanique, il est possible d'écrire que:
Mms.d²x/dt² + Rms.dx/dt + K.x + K.a.x^3 = F. cos(w.t)
Une solution approchée, x= X.cos(w.t) +[ (K.a./32.w²). X^3. cos(3.w.t)] montre la présence de H3 à travers cos(3.w.t)
x est la valeur instantanée et X la valeur crête du déplacement.
Cordialement



JCB
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par riata le Jeu 08 Déc 2011, 06:11

Ok merci
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Julius84 le Jeu 02 Fév 2012, 17:45

Bonjour à tous,

Nous avons décidé de réaliser l'asservissement de notre haut-parleur à l'aide d'un correcteur PID analogique que nous allons réaliser, ainsi que d'un accéléromètre.

Le problème est le suivant: après avoir suivi les conseils de plusieurs personnes, nous avions commandé l'accéléromètre ACH-01. Malheureusement, cet accéléromètre est actuellement en rupture de stock jusqu'en mars...Or nous avons besoin de ce capteur pour mi-février dernier délai.

Connaissez-vous d'autre accéléromètre qui pourraient faire l'affaire dans le cas de notre étude??? Ou du moins, avez-vous un ordre d'idée de l'étendu de mesure que doit avoir notre capteur (jusqu'à combien de g peut aller l'accélération d'une membrane de haut-parleur)?

Deuxième petite question:
Est ce qu'une constante de raideur d'un haut-parleur de l'ordre de k=7000 semble cohérent ?


Merci à tous !!!!



Julius84
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par JCB le Ven 03 Fév 2012, 09:52

Bonjour Julius,

A une raideur K=7000 N/m correspond une compliance Cms=1/K = 142,8 µm/N. Cette valeur de K est tout à fait probable.

Il est possible de définir l'accélération max à partir du facteur de force BL , de la masse Mms du diaphragme, de la résistance Re de la bobine et de la puissance moyenne Pm qu'est capable de supporter le HP
A cette puissance le courant crête qui peut traverser le HP est i=Racine(2 * Pm / Re)
Pour ce courant BL * i = Mms * Gamma; dans laquelle gamma est l'accélération en m/s² .
Exprimé en g,
gammag=gamma / 9,81 <==> gamma= 9,81*gammag
BL.i= 9,81 * Mms * gammag <==> gammag=BL * i / (9,81 * Mms)

Par exemple, si Pm=100w, Re=5 Ohms ==> i= Racine(200 / 5)=Racine(40)=6,32A
Pour Mms=40 grammes soit 40.10^-3, et Bl=15 => gammag= 15 * 6.32 *10^3 /( 40 * 9,81) = 241,6 g

L'ACH01 est parfaitement adapté. Il répond à ce calcul et couvre une bande (5Hz, 20kHz) suffisamment large pour ne pas perturber la boucle.
Tu peux très bien faire appel aux bonnes volontés sur un forum de DiY. Peut être sur HCFR dans la section "Travail de groupe"

Cordialement

JCB
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Julius84 le Sam 11 Fév 2012, 10:46

Merci bcp pour ces éclaircissement JCB !!!

Nous avons reçu tout notre matériel cette semaine, et allons commencer le montage ce weekend !

J'ai lu un fil de discussion que vous aviez eu sur le forum "Cinetson", concernant le sujet "Subwoofer DIY Asservi". A un moment, vous dites:
"connaissant la vitesse de déplacement , un intégrateur simple permet de connaitre précisément et à tout instant, le déplacement de la membrane . Ce dernier s'il est accompagné d'un comparateur peut piloter un circuit de limitation de l'amplification et éviter la torture inutile du HP."

C'est à quelque chose prêt exactement ce que nous désirons faire...mais nos maigres connaissances en électronique nous limitent fortement et nous sommes aujourd'hui dans le flou.

Après avoir installé notre accéléromètre sur le centre de la membrane, est-ce que cela signifie qu'en utilisant simplement deux intégrateurs, on peut obtenir la courbe de déplacement de celle-ci?? Si ceci est faux, comment peut-on alors déduire de l'accéléromètre un déplacement (d'un point de vue électronique) ?

Et est-ce vraiment nécessaire d'obtenir l'image du déplacement pour asservir la position de la membrane? Ne peut-on pas utiliser directement l'accélération?


Ensuite, si nous arrivons à déterminer le déplacement instantané de la membrane, comment pourrait alors fonctionner ce système de circuit de limitation de l'amplification? On vient comparer la valeur de déplacement instantané avec quoi? Une valeur max à ne pas dépasser? Et quelle est l'électronique nécessaire à la réalisation de ce circuit?

Je suis vraiment désolé de poser toutes ces questions, mais nous avons vraiment besoin aujourd'hui de vos conseils et votre expérience car nous n'arrivons pas à avancer. Sad

Merci d'avance pour votre aide !!!

Bien cordialement.



Julius84
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Geoff Emerick de Fake le Sam 11 Fév 2012, 11:57

Julius84 a écrit:
Après avoir installé notre accéléromètre sur le centre de la membrane, est-ce que cela signifie qu'en utilisant simplement deux intégrateurs, on peut obtenir la courbe de déplacement de celle-ci??
Pas la courbe, mais la valeur. En fait, comme lors de toute intégration, la valeur initiale du déplacement et de la vitesse interviennet sur ce résultat. Mais on est dans un système passe-haut qui provoque une remise à zéro mécanique efficace à chaque alternance, ce qui nous permet de dire que la position est l'intégralle double de l'accélération.
Attention: ily a un phénomène très complexe à modéliser, qui est un offset de la position de repos lorsque le haut-parleur est soumis à une puissance élevée (en gros, la bobine mobile tend à se positionner là où la f.c.e.m. est la plus importante, et ce n'est pas forcément au zéro mécanique). Donc toute méthode ne prenant pas en compte directement la position absolue est affligée de ce défaut.

Et est-ce vraiment nécessaire d'obtenir l'image du déplacement pour asservir la position de la membrane? Ne peut-on pas utiliser directement l'accélération?
Si tu utilises un accéléromètre, l'information qu'il donne est l'accélération...et comme le paramètre que tu cherches à connaître est le déplacement, je ne vois pas comment tu pourrais faire autrement. Une double intégration, c'est que dalle en termes d'électronique, deux amplis-op, deux condos, deux résistances d'entrée, deux résistances pour stabiliser le point de fonctionnement, et çà roule.

Ensuite, si nous arrivons à déterminer le déplacement instantané de la membrane, comment pourrait alors fonctionner ce système de circuit de limitation de l'amplification? On vient comparer la valeur de déplacement instantané avec quoi?
A un moment, il faut que tu fasses correspondre ton signal doublement intégré à une valeur de déplacement (çà marche très bien avec un réglet et des cales judicieusement placées).
Une valeur max à ne pas dépasser?
Oui; çà s'appelle un point de consigne. C'est comme la température de basculement sur un thermostat.
Et quelle est l'électronique nécessaire à la réalisation de ce circuit?
Un comparateur qui va basculer au moment ou la tension résultan t de la double intégration dépassera le point de consigne. Et là, il faut déclencher un circuit qui va restreindre (on dit limiter) la puissance délivrée au haut-parleur. Pour ce faire, il faut un atténuateur commandé par une tension, qu'on appelle couramment VCA, ou un clamp. Le VCA diminue la tension, le clamp l'annule tout simplement. Bien entendu, le VCA a une action plus modérée que le clamp. Il y a plusieurs moyens de faire un VCA, mais çà, je te laisse googler. Les deux variantes les plus répandues sont: VCA en circuit intégré type 2180 THAT ou opto-coupleur type NSL32 ou Vactrol VTL52.
Pour que çà ne sonne pas comme un panne de courant, il faut appliquer un temps de relaxation (release).

Geoff Emerick de Fake
Moderateur Global

Partage : 1195

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par JCB le Dim 12 Fév 2012, 08:31

Bonjour Julius,
D'un point de vue restitution d'un signal musical, je ne comprend pas l'utilité d'asservir en position. L'oreille est sensible aux variations de pressions, autrement dit de Force F=Pa.Sd soit d'accélération F=M.gamma
Pa est la pression acoustique, Sd la surface de la membrane, gamma l'accélération
En restant dans ce domaine qui nous est cher, c'est l'accélération qu'il faut domestiquer. Pas celle de la membrane, mais de la masse d'air qu'elle met en mouvement. Il est assez facile de connaitre l'équation du rapport de transfert qui vous permettra de déterminer votre PID.
La protection du déplacement max admissible par la bobine n'est destinée qu'a la protection. Il s'agit d'un circuit complémentaire , à seuil , donc non linéaire. Dans le cadre d'un TIPE il me semble qu'il n'est pas nécessaire.

S'il s'agit d'asservir réellement en position pour une application autre que l'audio, la double intégration dans la boucle de retour va créer un risque d'instabité qui vous fera réduire énormément le gain de boucle et limitera les performances de votre système. Vous pourrez le déduire facilement en utilisant le critère de Routz_Hurwitz.
Pour ma part je réaliserais dans ce cas un système de boucle ramenant à un asservissement en vitesse, et entre l'entrée du signal et celle du montage, un convertisseur( image du déplacement/ image de la vitesse ).
S'il faut vous aider en vous proposant un schéma, voir une simulation, pas de problème. Par contre il me faut les caractéristiques, ou la référence du HP à torturer.
Cordialement






JCB
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Julius84 le Dim 12 Fév 2012, 12:33

Merci beaucoup à vous deux, Geoff Emerick de Fake et JCB, pour vos explications et vos conseils qui nous permettent petit à petit d'y voir plus clair dans le monde du son et de l'électronique ! Smile

Nous avons désormais bien compris que ce que nous désirions faire était en fait composé de deux parties et deux circuits électroniques différents:
- l'asservissement par PID en ce qui concerne l'amélioration de la restitution du son, avec notamment la réduction des distorsions;
- la protection de notre HP par un circuit complémentaire limiteur de tension, avec un déclenchement par un point de consigne (valeur max d'extrusion de la bobine).

Jusque là, est-ce qu'on est d'accord? Smile

En fait, notre cahier des charges initiale n'était pas très clair sur ce projet, et parlait essentiellement de la protection du HP. Voici d'ailleurs un extrait de celui-ci:
"La puissance de l’amplificateur est telle que la force de Laplace engendrée, peut provoquer un déplacement excessif de la bobine mobile du haut-parleur pouvant l’endommager. Outre un endommagement possible, une distorsion acoustique sera engendrée par ce phénomène généralement accompagnée de claquement.
Pour résoudre cette problématique il est demandé d’asservir la puissance de
l’amplificateur au déplacement de la bobine mobile du haut-parleur. De plus, afin d’assurer l’universalité de l’amplificateur à différents types de haut-parleur, on donnera à l’utilisateur la possibilité de programmer des limites."

Vous comprendrez maintenant pourquoi nous étions partis initialement tête baissée sur l'asservissement en position pour limiter l'extrusion max. :oops:

Bref, désormais, partons sur la réalisation de ces deux circuits!

Si tu es d'accord pour nous aider JCB, nous acceptons volontiers étant donné que le temps nous est compté et que nous nageons un peu en application électronique...Merci bcp en tout cas.

Voici notre matériel:
- HP PA CPA 8-100, de 100 W rms, dont voici le lien:
http://www.conrad.fr/haut_parleur_pa_cpa_8_100_p_52756_53080_834758_207253_FAS

- un ampli Kool Sound SX-400:
http://www.conrad.fr/amplificateurs_kool_sound_serie_sx_p_50802_50988_844829_565380

- un pré-ampli:
http://www.conrad.fr/preampli_audio_stereo_tc_4_p_52756_53127_850325_218031_FAS

- un accéléromètre ADXL 193:
http://www.lextronic.fr/P6398-module-accelerometre-1-axe.html

Nous disposons également d'ampli op LM358, de régulateurs L7815, et bien sur d'un grand échantillon de condo, résistances, etc.

Cordialement,


Julius84
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par JCB le Dim 12 Fév 2012, 15:07

Julius,

Les données concernant le HP sont peu nombreuses. As tu la possibilité de faire un tracé de sa courbe Impédance Fréquence

Autre problème, la faible fréquence de coupure (400Hz) de l'accéléromètre. Ajouter les deux pôles (conjugués)

Cordialement

JCB
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Julius84 le Dim 12 Fév 2012, 15:35

JCB,

Je peux effectuer ce tracé demain matin, il me manque une partie du matériel pour le faire cet après-midi. Par contre, ce site fournit une bonne analyse complémentaire du HP:

http://www.petoindominique.fr/php/mysql_thiele_seul_ref.php?ref=CPA%208-100

En ce qui concerne l'accéléromètre, nous avons pris celui-ci par dépit car le premier que nous avions sélectionné s'est retrouvé en rupture de stock. Tant pis, nous n'irons donc pas à des fréquences supérieures à 400 Hz pour le moment ! Sad


Julius84
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asservissement d'un haut-parleur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum