Loading
Derniers sujets
» MIDAS M32 face retour avec DL 251
Aujourd'hui à 12:01 par did59

» Mixage documentaire pour télévision et cinéma
Jeu 17 Aoû 2017, 18:53 par madees

» Nouveau venu du 33
Jeu 17 Aoû 2017, 09:46 par Gros Corps Maladroit

» LA NETWORK 2.3.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0.0 ......etc
Mer 09 Aoû 2017, 23:42 par Sharktooth

» cherche ampli pour mes enceintes 100v !!!
Mer 09 Aoû 2017, 23:33 par vince972

» Sync hardware synth sur le jeu du batteur
Mar 08 Aoû 2017, 18:05 par madees

» sonorisation du salon et ligne 100V
Mar 08 Aoû 2017, 16:19 par madees

» 73 en ligne
Sam 05 Aoû 2017, 20:15 par cdm98

» processeur de diffusion
Mar 01 Aoû 2017, 12:38 par Poupougne

» Panne sur moteur de compression
Lun 31 Juil 2017, 18:22 par zan33

» Yamaha TF : Avis
Mar 25 Juil 2017, 04:21 par jean10

» Problème de démarrage m7cl
Mer 19 Juil 2017, 15:42 par Sharktooth

» pro tools 10 sous windows 10
Sam 15 Juil 2017, 21:39 par GonZo

» utilisation d'une surface de contrôle DIGI 003
Sam 15 Juil 2017, 21:35 par GonZo

» message évacuation (pour aujourd'hui)
Sam 15 Juil 2017, 12:04 par KoiNKoiN

» un parasite pendant la lecture du morceau et le bounce
Ven 14 Juil 2017, 12:19 par hamdi

» cherche de quel micro il s'agit
Jeu 13 Juil 2017, 23:41 par foo727

» Spectralissime, Analyseur de Spectre Haute précision.
Jeu 13 Juil 2017, 11:28 par VBurel

» hello ici la Martinique !!!
Mar 11 Juil 2017, 02:14 par vince972

» Horaire dans QLab 3
Lun 10 Juil 2017, 14:06 par philou37310


Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par mister o le Ven 04 Sep 2009, 00:39

Umans a écrit:Si vous voulez, donnez moi des références et des photos d'enceintes qui vous semblent particulières et
je vous décortique ça.

Je crois que je ne vais pas tarder a te donner du boulot. Rolling Eyes
Un ami a, dans son studio, une vielle paire d'enceintes Revox très étranges.
Déjà elle sont énorme, ont des HP sur les cotés devant et peut-être même dessus, (mais je ne sais plus trop).
Elle sont a "moitié actives", et ça fait partie de ce qui m'intrigue le plus, elle sont accompagner de leur amplis numérique de la même marque, dont on connecte les sorties au amplis embarqué dans les enceintes. Soit deux amplification en chaine. chose que je n'ai jamais vu ailleurs que sur ces modèles.
Bref, j'irai faire des photos, prendre les références, et je reviens vers toi.
Merci de ta proposition.

Et évidement en attendant, tout ce que tu peux nous concocter dans la ligné de ce qui nous a déjà remarquablement captivé nous intéresse. Wink

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par Umans le Ven 04 Sep 2009, 02:23

riata a écrit:ce serait un type d'enceinte a ligne de transmission?

peux-tu etre plus clair s'il te plait ? Je ne comprend pas le suivi de ton propos dans la discussion sur les Kef. :oops:

/////////

Huuum Mister O, à l'enoncé de ce que tu m'expliques... ça me dit quelque chose ! Laughing

Et évidement en attendant, tout ce que tu peux nous concocter dans la ligné de ce qui nous a déjà remarquablement captivé nous intéresse.

Alors là franchement je suis ému. :oops:
No problèmo pour vous concocter d'autres articles, je vais faire du stock ! En tous cas, content que ça vous plaise !
Je n'ai jamais eu l'occasion de rassembler mes connaissances dans une meme discussion, c'est enrichissant de faire
partager tout ça. Wink
avatar
Umans
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 56

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par mister o le Ven 04 Sep 2009, 03:01

Umans a écrit:Huuum Mister O, à l'enoncé de ce que tu m'expliques... ça me dit quelque chose ! Laughing
Au vu de tes connaissances en matière de procédés révolutionnaires HIFI, je pense bien que tu dois avoir entendu parlé de ces Revox, qui a mon avis ne doivent pas être des raretés exceptionnel.

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par Umans le Ven 04 Sep 2009, 03:29

Houlala, tu me flattes mon poto, je vais rougir. :oops:

Pourtant, mes connaissances datent de mes études en la matière.
Heureusement la plupart des techniques on été découvertes dans les années 70 jusqu'a mi chemin des années 80.
J'étais en plein dedans à l'époque. Donc rien de bien nouveaux concernant les principes mis en oeuvre.
Aujourd'8, certaines techniques réapparaissent grace aux nouvelles technologies dans l'industrie.
L'on reprend donc toujours les anciennes méthodes mais cette fois avec des usinages et des matériaux bien plus sophistiqués.

Maintenant, ces Revox dont tu parles, ne datent pas exactement de nos jours.
C'était dèja en projet il y a bien longtemps. Laughing
J'ai encore quelques souvenirs des schémas qui circulaient entre mes mains à l'époque.
Donc je suis toutes ouies. Wink

Ma petite pensée de la nuit, qui de mémoire était dite par le Pdg de 3a :
"Si les enceintes et les haut-parleurs étaient parfaits, l'on en serait resté à la monophonie"

Bonne nuit. Sleep (3h30 du mat ! arf arf )
avatar
Umans
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 56

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par riata le Ven 04 Sep 2009, 18:04

quand tu dit 'bass reflex à labyrinthe.' ça me fait penser a une sorte de ligne de transmission.
c'est ça? ou ça n'a rien a voir?
avatar
riata
Modérateur
Modérateur

Partage : 1056

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par Umans le Ven 04 Sep 2009, 18:11

riata a écrit:quand tu dit 'bass reflex à labyrinthe.' ça me fait penser a une sorte de ligne de transmission.
c'est ça? ou ça n'a rien a voir?

Laughing ça n'a rien à voir !

la bass reflex à labyrinthe est une variante.
Le tunnel d'évent n'est pas direct, il voyage au travers de cloisons pour finir par déboucher.
L'on y reviendra, de toutes façons. Wink
avatar
Umans
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 56

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par nimzo le Sam 01 Mai 2010, 17:16

merci pour ces explications au sujet des enceintes "psi" !
j'en ai une paire et suis ravi d'en apprendre le principe.

nimzo
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 1

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par Invité le Mer 11 Jan 2012, 23:28

Je remonte cette filière que je viens de découvrir. Attention, pour les enceintes PSI, il y a celles-là aussi, et ça n'a rien à voir : PSI audio

Concernant le ionostat, je suis tout à fait de l'avis de Madees, et j'ai vécu la sortie de la bête et les discours scientistes de son géniteur. Un véritable exemple de gouroutisation audiophile à mettre dans la même poubelle que les traitements OSH et compagnie. J'ajoute que la complaisance des revues audiophiles à l'égard de ces vendeurs de poudre de perlimpinpin est honteuse. Mais on sait que la physique ordinaire ne s'applique pas aux audiophiles, ça ne date pas d'aujourd'hui.

Pour mémoire, le discours de M Johannet consistait notamment à affirmer que son Ionostat supprimait totalement la nécessité de traitement acoustique et même permettait à des HP d'autoradio de surpasser n'importe quel système HiFi de haut de gamme. On a donc affaire à un grand scientifique !

Bref...

A propos du principe des HP passifs, beaucoup de choses ont été dîtes dans cette filière, mais une erreur s'est glissée dans le discours remarquable de Umans. La membrane du HP passif ne doit pas être identique à celle du HP actif, elle est même souvent plus grande, et surtout plus lourde car c'est à l'aide de son poids et de la surface, et donc de la résistance à l'air que se fait l'accord. C'est en fait un système assez proche du bass reflexe dans son principe et les résultats obtenus.

Exemple de HP Passif

JM

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par Umans le Jeu 12 Jan 2012, 01:11

Jan a écrit:Attention, pour les enceintes PSI, il y a celles-là aussi, et ça n'a rien à voir

Psi est une marque, c'est bien pour ça que j'ai présenté des photos du modèle en question. Wink

Jan a écrit:Concernant le ionostat, poudre de perlimpinpin

Biensur, je suis bien de cet avis aussi.
Je faisais justement cet article pour énoncer les recherches farfelues que l'on faisait
fin 1970 et encore pendant les années 80.

Pourtant, l'idée pourrait être interressante.
Mais j'aurais plutot opté pour un système électronique, autre qu'un simple aimant.
(tout un débat le vide d'air qui prolonge la longueur d'onde ou non, comme dans l'espace)
On ignore exactement jusqu'ou on été poussées les études dans ce sens.
A mon avis pas très loin, fautes de moyens à l'époque. (aussi bien techniques qu"économiques)

Quand à ces enceintes que je présente ici, l'idée du HP passif radiant
est assez éfficace. (avec son tube élastique qui fait penser aux ensceintes à tuyaux)
Comme je le disais, le rayonnement de ces enceintes est interressant.
Tout comme le rendu obtenu à partir de seulement deux petits HPs de 10 cm de diamètre.
Les résultats obtenus restent assez bluffants même si l'on est d'accord...
Ce n'est pas grace au ionostat dont elles sont équipées....

A propos du principe des HP passifs, beaucoup de choses ont été dîtes dans cette filière, mais une erreur s'est glissée dans le discours remarquable de Umans. La membrane du HP passif ne doit pas être identique à celle du HP actif, elle est même souvent plus grande, et surtout plus lourde car c'est à l'aide de son poids et de la surface, et donc de la résistance à l'air que se fait l'accord. .

Là, j'insiste.... il ne faut pas être aussi catégorique ! No
Je peux te ressortir les énoncés de grands spécialistes si tu veux, mais pour l'instant,
on se contentera de ce que j'ajoute :

La membrane d'un HP passif n'est presque jamais de taille supérieure au HP avec lequel il est accordé.
Presque jamais !
Encore une histoire de fréquence de resonance. (je ne vais pas rentrer dans les détails)
mais surtout aussi pour une question de faciliter les résultats obtenus. (coût du developpement)
Deux techniques possibles : 1) HP passif sans bobine / 2) HP passif avec bobine courcircuitée.
Dans le premier cas, tu as raison, le passif peut-être plus gros et il est généralement developpé exprès. (couteux)
Dans le deuxième cas, les deux haut-parleurs (le passif et l'actif) sont strictement identiques.
Sauf que la bobine est présente sur le passif mais qu'elle est court-circuitée.
(on obtient ainsi, le fameux freinage dont tu parlais)
Cette solution la plus simple est aussi la plus souvent retenue. Wink

Jan a écrit:C'est en fait un système assez proche du bass reflexe dans son principe et les résultats obtenus

C'est vrai que le système du passif est assez proche de celui de l'évent accordé. (je prèfère au terme "bass-reflex")
Après dire que les deux systèmes sont proches dans les résultats obtenus, c'est faux.
L'enceinte à évent accordé est plus dynamique et donne globalement un meilleur rendement.
Le système passif est plus fainéant à bas volume, mais les distortions sont généralement moindres.
Des qualités bien différentes. Après biensur, tout dépend de la qualité des réalisations.

J'èspère que je n'ais pas trop bousculé tes certitudes amigo. :oops:

Content de ré-apparaître à l'occasion, sur ce très sympathique forum !
(et merci l'annonce de réponse sur ma boite mail lol! )

_________________
Toujours pret à aider mon prochain !
Seulement des fois, d'une certaine manière, on me le reproche ! Arf.
avatar
Umans
Ingénieux de passage
Ingénieux de passage

Partage : 56

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par Geoff Emerick de Fake le Jeu 12 Jan 2012, 10:39

Umans a écrit:
Jan a écrit: A propos du principe des HP passifs, beaucoup de choses ont été dîtes dans cette filière, mais une erreur s'est glissée dans le discours remarquable de Umans. La membrane du HP passif ne doit pas être identique à celle du HP actif, elle est même souvent plus grande, et surtout plus lourde car c'est à l'aide de son poids et de la surface, et donc de la résistance à l'air que se fait l'accord. .
La membrane d'un HP passif n'est presque jamais de taille supérieure au HP avec lequel il est accordé.
Presque jamais !
Encore une histoire de fréquence de resonance. (je ne vais pas rentrer dans les détails)
mais surtout aussi pour une question de faciliter les résultats obtenus. (coût du developpement)
Je pense que vous avez tous les deux un peu raison et un peu tort.
On a tout intérêt à avoir un passif du plus grand diamètre possible, afin de garantir une linéarité et une eficacité maximales.
La raison pour laquelle les passifs sont de même dimension que le boomer est la même que celle qui conduit à faire des enceintes avec 3 boomers de 16cm, l'empreinte au sol de l'enceinte. Je contre tout de suite l'argument fallacieux qui consiste à dire que des petits boomers sont plus rapides qu'un gros - çà ne tient pas debout car la "rapidité" est dominée par la réponse de la section passe-bas du crossover.
Ce qui explique que la plupart des réalisations commerciales fassent appel à des HP passifs de dimension similaire au boomer.
Caveat: cela ne s'applique qu'au cas du passif sans bobine.

Deux techniques possibles : 1) HP passif sans bobine / 2) HP passif avec bobine courcircuitée.
Dans le premier cas, tu as raison, le passif peut-être plus gros et il est généralement developpé exprès. (couteux)
Dans le deuxième cas, les deux haut-parleurs (le passif et l'actif) sont strictement identiques.
Sauf que la bobine est présente sur le passif mais qu'elle est court-circuitée.
(on obtient ainsi, le fameux freinage dont tu parlais)
Là, honnêtement, je ne comprends pas bien quel est le but de la manoeuvre. Je n'ai jamais rencontré cela. Toute explication appuyée par une théorie et si possible des mesures serait la bienvenue.
Jan a écrit:C'est en fait un système assez proche du bass reflexe dans son principe et les résultats obtenus

C'est vrai que le système du passif est assez proche de celui de l'évent accordé. (je prèfère au terme "bass-reflex")
Après dire que les deux systèmes sont proches dans les résultats obtenus, c'est faux.
L'enceinte à évent accordé est plus dynamique et donne globalement un meilleur rendement.
Le système passif est plus fainéant à bas volume, mais les distortions sont généralement moindres.
Plutôt qu'une appréciation subjective, je préfère des faits scientifiques.
L'enceinte accordée passe-haut du 4éme ordre ("bass-reflex") est celle qui permet la plus grande extension du grave, car elle offre un volume de charge infini à la fréquence de la première bosse de résonance.
Le radiateur passif crée un notch dans la réponse, en gros à sa fréquence de résonance propre, c'est pour cela que les RP sont toujours très souples afin de reporter le notch dans l'infra. Donc on voit bien qu'il ne faut surtout pas utiliser des HP identiques dans cette configuration. certains utilisent des équipages mobiles identiques lestés avec des masses rapportées.
En gros l'enceinte à RP incorpore un coupe-bas qui, s'il est bien calé peut procurer une amélioration d'écoute en virant des infras indésirables. toutefois, comme le RP est étanche, la réponse aux fréquences subsoniques (<10 Hz) est celle d'une enceinte close, à 12dB/octave. Mais en principe, il n'y a rien à ces fréquences.
De plus, l'enceinte à RP n'a pas de bruit d'évent. Le RP permet de diminuer la taille de l'enceinte car le RP est potentiellement moins encombrant qu'un évent de forte surface et donc de forte longueur (nécessités par le besoin de diminuer la vitesse du flux d'air - en fonction du niveau SPL souhaité).
Le RP a l'inconvénient de coûter cher, d'être somme toute moins efficace. Par ailleurs la réponse en phase d'une enceinte à RP présente un accident sévère à la fréquence d'accord du RP, que certains considèrent comme rédhibitoire. Il ne m'appartient pas d'en juger, c'est un sujet à Paul et Mick.

Geoff Emerick de Fake
Moderateur Global

Partage : 1196

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par Invité le Jeu 12 Jan 2012, 23:39

Kef avait réglé le problème de l'empreinte au sol en utilisant des HP passifs ovoïdes montés verticalement, donc plus haut que larges.

Et pas de problème pour bousculer mes certitudes, elles ne sont pas très bien ancrées dans ce domaine ;-)

JM

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes sur les enceintes d'un type peu classique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum