Loading
Derniers sujets
» Gate micro "Optogate"
Hier à 23:34 par urbamax

» Yamaha TF : Avis
Hier à 05:39 par jean10

» Bien le bonjour !
Mar 17 Oct 2017, 20:38 par urbamax

» si expression et iPad
Mar 17 Oct 2017, 16:54 par urbamax

» Quel système de patch pour le live ?
Mar 17 Oct 2017, 16:40 par urbamax

» processeur de diffusion
Mar 17 Oct 2017, 15:13 par urbamax

» Madees apporte sa pierre
Mar 17 Oct 2017, 14:32 par urbamax

» Sync hardware synth sur le jeu du batteur
Mar 17 Oct 2017, 14:29 par adrien140

» Présentation: urbamax
Mar 17 Oct 2017, 14:06 par urbamax

» formation L-acoustic
Mar 17 Oct 2017, 13:36 par urbamax

» Formation SSL
Mar 17 Oct 2017, 00:51 par urbamax

» Probème alim phantom
Lun 16 Oct 2017, 23:26 par ADV

» Problème visualisation pistes Cubase
Lun 16 Oct 2017, 14:38 par Didgier

» Redondance DANTE Virtual Soundcard
Lun 16 Oct 2017, 05:52 par Withewolf

» Aide: Carte son et casque
Sam 14 Oct 2017, 23:55 par Kraligan

» Limiteur de niveau sonore ERP
Ven 13 Oct 2017, 23:10 par Seb Riou

» Micro pour accordéon
Ven 13 Oct 2017, 07:06 par Seb Riou

» Oh yeaaaah
Mar 10 Oct 2017, 13:28 par Simarmcrew

» carte dante sur PM5D-RH
Mar 10 Oct 2017, 09:20 par foo727

» Question avant achat UR28M
Sam 07 Oct 2017, 16:58 par Doudou


LA LOI ET LES SAMPLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA LOI ET LES SAMPLES

Message par Invité le Sam 27 Juin 2009, 22:54

Dans pas mal de morceaux on peut reconaitre le morceaux samplé.
Reversent-ils des droits a l'auteur de l'originale?
Sampler un snare ou un hats est-il illegale?
Certain pensent peut etre que c'est une menace pour les editeurs de banque de samples mais le phenomene n'est pas recents et les debats sont nombreux,c'est pas le but ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par mister o le Dim 28 Juin 2009, 15:23

La loi autorise deux secondes de Sample maximum, pour des œuvres répertoriés comme appartenant à des ayant droits.
Donc pour ton charley, ton kik, un accord de guitare, une pèche de cuivre...Pas de souci.
Par exemple si tu travaille en "micro découpage" de samples pour reconstruire une boucle, (Ex: à la Dj Premier). C'est de la recréation, et ça ne tombe donc pas dans le cadre légal du plagia, tant que les samples qui pourraient êtres reconnaissable n'excèdes pas les fameuses deux secondes.
Pour les œuvres dont les droits sont tomber dans le domaine publique (75 ans après la mort de l'auteur sans reconduction de droits), Pas de problèmes non plus.
Mais attention, même si il n'y a plus de droits d'auteurs sur une œuvre, d'autre ayant droits, comme l'éditeur, le ou les producteurs....peuvent intervenir.
Le mieux et de se renseigner, et dès qu'il y a commercialisation potentiel de l'œuvre, déclarer les samples. S'entame alors une négociation avec les ayant droits. Si le titre est tombé dans l'oublie, et/ou que le sampler peut lui amener un publique différent, il faut jouer sur ces points dans la négociation.
Avec un peut de chances, elle peut se solder sur un échange de bon procédés, sans rémunération direct.
Par contre il est complètement illusoire de pensé gruger la SACEM, qui elle, ne vas pas négocier. Et là il aurait mieux valu rester couché le jour de la compos.
Toutes les œuvres, fixés sur support ou déclarés sur partitions, sont analysés, comparées... par un programme très élaboré. Et dans le cas de similitudes: mélodique, harmonique... rythmique (principalement utilisé pour détecter un rythme identique plus ou moins rapide, dans le cas d'une boucle pitché et/ou time stretcher). Bref, si il y a un doute, les œuvres en causent, sont soumissent à un comité d'écoute qui tranche sur le plagia ou non.

Ps: pour illustrer un peut tout ça je tacherai de mètre en ligne un extrais d'une de mes compos, complètement faite de samples micro découpés. Si vous me trouvez le groupe que j'ai samplé (pour ceux a qui je ne l'ai jamais fait écouter) chapeaux, et si en plus vous trouvé le titre du morceau original, là je m'inclinerai.

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par Prodor le Dim 28 Juin 2009, 18:26

Merci beaucoup O pour cette mise au point qui ne fera de mal à personne je pense Wink


Prodor
Moderateur Global

Partage : 613

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par Invité le Dim 28 Juin 2009, 22:11

Merci mister O

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par mister o le Lun 29 Juin 2009, 03:29

Voilà la petite compos vite fait en question:ICI
Tout y est issus de samples, sauf la basse que j'ai joué en directe dans le sampleur, et un synthé que j'ai crée a partir du module de synthèse interne du sampleur.
Il y a des sons de batterie qui ne sont pas issus du titre que j'ai utilisé pour construire le morceau.
Mais tout ce qui est guitares, bout de voix+guitares, breck de toms...sont donc tiré d'un seul est même titre d'un groupe de rock très très connus. Question
Je précise que ce n'est ni traité (pas d'effets), ni mixé, mais brute à la sortie du sampleur.

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par Invité le Lun 29 Juin 2009, 11:57

Je donne ma langue O chat Smile
En tous cas le morceau est sympa,un peu plus travaillé sa pourrai donner un truc vraiment cool!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par mister o le Lun 29 Juin 2009, 12:21

Merci FlatFuzz,
C'est clair que c'est du vite fait.
Je l'ai fait pour tester les capacités du sampleur quand je l'ai acheté, donc j'ai charger deux trois sons de drum, j'ai attrapé le premier CD que j'avais sous la main, j'ai samplé le 1er titre au pif.
J'ai découpé en mode "chop", j'ai fait le gimik et la rythmique, j'ai joué la basse pour tester le sampling en temps réel, et j'ai fait le synthé pour voir ce que celui-ci avait dans le ventre. Le tout environ en 30 minutes.
Donc c'est plus de l'ordre de l'essai technique que de la compo volontaire.


Dernière édition par mister o le Mar 30 Juin 2009, 00:24, édité 2 fois

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par Invité le Lun 29 Juin 2009, 20:03

Comme quoi defoi pas la peine de se casser la tete,le principe me plait jvais surement tester un truc dans le même genre
Merci pour l'inspiration

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par lucien le Lun 03 Aoû 2009, 12:07

Allez, au lieu de donner ma langue au chat, je tente ma chance et il me semble reconnaître le son de guitare du groupe RUSH qui n'est pas archi-connu alors j'imagine que ce n'est pas la bonne réponse .
C'est certain que la réponse n'est pas facile _
avatar
lucien
Ingénieux insomniaque
Ingénieux insomniaque

Partage : 649

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par privteer le Lun 03 Aoû 2009, 12:41

Je me permet une précision :
La durée des droits est de 70 ans pour les ayants-droits... cette durée s'applique également aux ayants-droits successeurs (ce que tu nomme reconduction).
Effectivement, il est important de savoir que la musique appartient toujours d'une manière ou d'une à quelqu'un... ainsi, si vous utilisez du Mozart, il faut vous assurer de ne pas avoir à reverser de "Copyrights" (droits de reproduction) à l'éditeur...
Si vous enregistrer vous même un Ave Maria à Saint-Eustache, les musiciens, ou l'orchestre ou l'organisateur peuvent vous demander de verser des droits d'interprétation... si vous utilisez une source "publique" comme la radio ou la TV, il vous faut reverser des droits de diffusion... etc.

En grs, chaque fois qu'un ayant droits voit ses droits cesser, c'est un autre maillon de la chaine qui prend le relais.

La durée légale prévue par le code de la propriété intellectuelle n'est pas clairement défini d'une façon temporelle... par contre effectivement dès l'instant où la reproduction partielle d'une oeuvre est clairement identifiable et fait office de plagia, une enquête et une médiation peuvent être ouvertes. On estime, d'une façon générale, que la tolérance se fixe entre 0 et 3 secondes...

je vous donne un lien utile à consulter aussi souvent que possible :

http://www.celog.fr/cpi/

cela contient le CPI mais vous trouverez aussi et surtout des annotations assorties parfois de jurisprudences.
avatar
privteer
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Partage : 649

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par papa John le Lun 03 Aoû 2009, 12:43

Merci pour le lien

_________________
un homme n est pas bon a tout mais il n est jamais propre à rien

avatar
papa John
Adminateur en chef

Partage : 7653

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par mister o le Lun 03 Aoû 2009, 15:31

Merci pour ces précision et ce lien, Privteer.
Ç affine nettement ma grossière explication. Wink

_________________
"Dans le son, les règles sont là pour être transgressées. Votre oreille est seule juge et le bon goût votre avocat"
avatar
mister o
Moderateur Global

Partage : 2380

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA LOI ET LES SAMPLES

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum